14/05/2012

Y a-t-il une lepénisation des esprits ?

Une réaction de "Satanix" dans les forums du Soir, sur le sujet Y a-t-il une Lepenisation des esprits ?

réf: http://forums.lesoir.be/index.php?showtopic=82370

"Les médias ont beaucoup trop tendance à diaboliser tout ce qui n'est pas dans la droite ligne de la pensée unique et des intérêts électoraux des partis au pouvoir. Ceux ci, sous couvert de moralité ou d'humanisme, cherchent soigneusement à ne pas perdre les voix des idéalistes et des belges fraîchement naturalisés. Certains partis auxquels on refuse l'accès au médias, essayent de relayer l'opinion d'une partie de la population et estiment à raison qu'ils peuvent accèder au parlement en se passant de ces voix, simplement en bénéficiant des voix de la majorité silencieuse qui est fatiguée de la gestion et des décision des partis au pouvoir. C'est aussi ça la démocratie .N'oublions pas qu'en Belgique, pour vooter "utile", nous sommes tous condamnés à voter, non pas pour le parti dont nous approuvons la ligne de conduite, mais trop souvent pour celui "dont nous espérons que les décisions futures nous dérangent le moins".
Il ne faut pas non plus mélanger racisme - terme effectivement méprisable, mais galvaudé - avec saine gestion de réalités financières et sociologiques.
Finalement quand certains candidats nous proposent d'exiler les délinquants et d'arrêter d'importer des pauvres, ils ne font rien d'autre que proposer une alternative opérationelle à des solutions dont les états n'ont ni les moyens financiers , ni même la volonté de les mettre en place.
Ces solutions ne sont pas forcément racistes, car elles sont destinées à s'appliquer à tous les non européens ( parce que pour ces derniers, il est malheureusement déjà trop tard ).
La norme devant être: les étrangers, blancs, noirs ou verts à pois jaunes et même extraterrestres éventuels sont les bienvenus dans la mesure où ils apportent quelque chose de positif à nos économies: touristes, parents en visite, congressistes, conférenciers, formateurs et professeurs d'université, étudiants, artistes, travailleurs hautement qualifiés si pénurie, chercheurs, entrepreneurs de haut niveau créateurs d'emploi, cadres en mission courtes.
Pour le reste, notre politique de gestion de l'admission du séjour des non européens doit être intégralement dictée par l'intérêt de l'état, ( pas celui des partis )de l'ordre public et de la sécurité nationale , exactement comme le font d'autres nations hautement civilisées ( dont les performances économiques sont souvent de loin supérieures aux nôtres ).
Que ceux qui pensent le contraire, financent leur politique avec leurs deniers, pas avec ceux du contribuable !"

Très belle réflexion qui nous renforce dans notre position: " si des partis, pour servir leurs intérêts électoraux, étouffent l'avis d'une proportion significative de l'électorat, en l'empêchant de prendre de l'ampleur,  où est la démocratie ? " On se fiche qu'ils perdent des voix, si leurs avis ne correspond pas à celui des électeurs, qu'ils s'en aillent !

 

Les commentaires sont fermés.