31/01/2013

Europe: en arrière toute à la libéralisation, et vite !

L'Europe, complice du grand capital ne cesse de nous ent....

Il est grand temps de faire pression sur nos gouvernement et

1) de reconquérir nos souverainetés nationales

2) faire marche arrière sur la libéralisation

je vous laisse méditer ce texte:

http://fr.sott.net/article/13033-Refuser-l-euro-balkanisation-des-nations-d-Europe

30/01/2013

Low cost, qu'ils disent.....

Pour parvenir au meilleurs prix, les employeurs rabotent de tous les côtés, à commencer par les salaires de leur personnel. Est-ce la meilleure solution ? pas sûr du tout:

On pense souvent que les entreprises qui paient le moins leurs employés bénéficient d’un avantage en termes de coût. Paradoxalement, c’est peut-être le contraire…

Aux États-Unis, la chaîne de distribution Wal-Mart (et son enseigne "low cost" Sam’s Club) est connue pour ses prix bas. Sa stratégie s’appuie notamment sur le versement de salaires peu élevés. Les avantages tels que l’assurance santé sont également réduits à la portion congrue. Costco, une entreprise au positionnement similaire, a opté pour une politique beaucoup plus généreuse vis-à-vis de ses employés. Une étude réalisée par Wayne Cascio montre qu’elle s’avère finalement moins coûteuse que celle de Sam’s Club…

la suite:

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/management/rh/221163301/pourquoi-est-moins-couteux-payer-plus-employes

Effectivement, notamment parce que les plus performants ( ceux qui savent ce qu'ils valent ) ne posent même pas leur candidature et puis, pourquoi se casser le c...pour garder un emploi de m.... ?

Les recruteurs devraient d'ailleurs savoir: " l'employé que vous cherchez est déjà chez votre concurrent, pour 20 % de plus, et il va y rester ! "

27/01/2013

Obliger les patrons voyous à rembourser ?

Et pourquoi pas ?

Nous nous basons sur cet article:

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130126_00260428&_section=62636805&utm_source=lavenir&utm_medium=newsletter&utm_campaign=daily&utm_content=general-news

Notre position est de faire rentrer en politique la mentalité du "deal":

- accorder des subsides: sous condition, avec une garantie

- accorder des possibilités de "fuir" aux délinquants, avec une garantie ( ou une menace crédible et des précautions )

- accorder des baisses de charges aux entreprises, avec une clause de contrôle.

Maintenant, je pense qu'on est un peu naïf: on accorde des aides de quelques milliards de FB à un type dont la fortune est évaluée à 28.7 milliards de dollars ( Mr Mittal) .

25/01/2013

Matière à réflexion sur la "dette"

Selon certains spécialistes, il est tout à fait possible pour un état de ne pas payer sa "dette". A tout le moins en partie.

Et un des spécialiste de ce problèmes est notre compatriote Eric Toussaint, co-auteur d'une étude qui a aidé l'Equateur ( dirigé par Rafael Correa, économiste lui même, époux de notre compatriote Anne Malherbe )

Et après avoir identifié que 80 % de la dette publique de l’Equateur était de la dette illégitime, et sur la base de nos recommandations, le gouvernement a unilatéralement décidé de suspendre le paiement de la dette sous forme de bons’, renseigne Toussaint.

Il s’agit, dit-il, des titres de la dette publique vendus sous forme de bons sur les marchés financiers, en particulier à Wall Street. Des bons qui venaient à échéance entre 2012 et 2030 pour un montant de 3 230 millions de dollars. ‘Il y a eu donc un acte souverain unilatéral de suspension du paiement de la dette. Du coup, les détenteurs de ces titres de la dette, qui étaient des banquiers nord-américains, se sont mis à les vendre sur le marché à 20 % de leur valeur. Finalement, le gouvernement équatorien est arrivé à racheter 91 % des titres pour un coup total de 900 millions de dollars. Ce qui fait une économie, si on calcule le stock de capital racheté à bas prix et les intérêts qui ne sont pas payés jusqu’en 2030, d’où un bénéfice de plus de 7000 millions de dollars. Ce qui a permis au gouvernement très concrètement de faire passer dans le budget de l’Etat le service de la dette qui était de 32 % à 15 % et de faire passer les dépenses sociales qui représentaient 12% à 25% du budget. Donc, il y a une inversion des priorités’, informe-t-il.

Tout l'article: http://www.wikistrike.com/article-c-est-parfaitement-possible-pour-un-pays-de-refuser-de-payer-sa-dette-114717503.html

Quand on sait que plus de 30 % de nos impôts passent au service de la dette, ou plus exactement, au paiement des intérêts, car c'est un véritable tonneau des Danaïdes, il y a de quoi se poser les bonnes questions.



22/01/2013

Et on veut nous faire croire qu'ils vont s'intégrer

Trop, c'est trop !

Voici qu'on veut nous faire croire que tous les musulmans ont la volonté de s'intégrer !

Voici ce que proclame l'Asbl " les petits savants " , qui de surcroît veut lever 8 millions d'euros pour mettre ses thèses en pratique !

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130122_00258111

 

Dix bonnes raisons de faire à nouveau la révolution

En résumé:

 

Les causes de la Révolution de 1789 sont à nouveau réunies: injustices criantes et accaparement du pouvoir par une caste de privilégiés. Voici donc 10 bonnes raisons de faire à nouveau la Révolution…

 

1  La hausse des prix de 100% – La misère en travaillant

 

Depuis le passage à l’Euro, les prix des produits de base ont doublé….. Avec le « nouvel ordre économique », il est devenu normal d’être pauvre en travaillant.

 

2  Deux poids et deux mesures pour les salariés et les dirigeants d’entreprises

 

En 2002, le salaire moyen des PDG des grandes entreprises françaises était de 2.070.000 euros par an. Pour gagner la même somme, un salarié de base devrait travailler pendant 172 ans

 

3  Deux poids et deux mesures pour la justice

 

Alors qu’on accorde toujours plus de liberté aux entreprises, le citoyen ordinaire est soumis à une répression policière de plus en plus oppressante, et à des réglementations de plus en plus contraignantes. A la moindre faute de sa part, les sanctions sont impitoyables.

 

Récemment, un automobiliste a été condamné à 2 ans de prison ferme pour un excès de vitesse qui n’a pas causé d’accident. Une mère de famille peut être condamnée à 4 mois de prison ferme si ses enfants ne sont pas allés à l’école. Et José Bové a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir arraché des plants de maïs transgéniques dans un champs.

 

Dans le même temps, et dans des affaires qui ont causé des préjudices beaucoup plus graves, les élites politiques et économiques bénéficient d’une impunité systématique.

 

4  Le décalage entre les impôts élevés et l’inefficience croissante des services de l’état

 

Malgré la médiocrité des services publics, les impôts demeurent à des niveaux très élevés. En additionnant l’impôt sur le revenu, les impôts locaux, l’impôt foncier, la TVA et les taxes sur l’essence, les prélèvements de l’état représentent plus de la moitié du revenu d’un salarié moyen.

 

Dans le même temps, la qualité de l’éducation se dégrade faute de professeurs en nombre suffisant, faute de locaux adaptés, et faute d’un matériel pédagogique moderne (ordinateurs, magnétoscopes, etc.).

 

5  Le sabotage organisé des services publics pour justifier leur privatisation

 

Les gouvernements organisent le sabotage des services publics dont l’inefficience est ensuite utilisée comme prétexte pour justifier leur privatisation.

 

 

 

6  La corruption à tous les niveaux de l’Etat

 

Le décalage entre les impôts élevés et la médiocrité des services de l’état est causé principalement par la corruption, présente à tous les niveaux de l’administration: commune, département, région, état.

 

7  Les subventions abusives distribuées par l’Etat aux entreprises

 

Si l’état manque d’argent pour l’éducation, la santé ou les retraites, c’est aussi à cause des subventions abusives versées à des grandes entreprises, sous prétexte qu’elles vont créer des emplois, et quelquefois sans prétexte du tout. Puis une fois les subventions empochées, l’entreprise délocalise ses usines dans un pays où la main d’oeuvre est encore moins chère, ou la fiscalité plus avantageuse.

 

8  La collusion entre les gouvernements et les multinationales »

 

Les gouvernements sont avant tout au service des multinationales et non de l’intérêt général.

 

9  Les accords multilatéraux négociés dans le dos des citoyens et qui vident la démocratie de son contenu

 

Depuis 10 ans, le pouvoir réel a été transféré progressivement et discrètement vers des organisations non-élues (OMC, FMI, OCDE, Commission Européenne…). Les accords multilatéraux (AMI, AGCS…) élaborés dans le secret et l’opacité par ces mêmes organisations ont vidé la démocratie de son contenu. Ces accords réduisent en effet considérablement le pouvoir et le droit des états à jouer leur rôle de régulation dans le domaine économique, social, et environnemental.

 

10  Le saccage de l’environnement par les entreprises, en toute impunité

 

Par la pollution, le CO2, la déforestation, la destruction des paysages sauvages et de la biodiversité, les « prédateurs » saccagent la nature en toute impunité.

 

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

 

Article 35 de la constitution française de l’An 1 (24 juin 1793)

L'article complet:

http://globalpresse.wordpress.com/2013/01/19/10-bonnes-raisons-de-faire-a-nouveau-la-revolution/ 

Le pis de tout, c'est que ce n'est pas encore pour tout de suite. En Belgique 1.800.000 personnes vivient de l'emploi public et s'en sortent. Ils peuvent encore se loger ( prix triplé en 20 ans ), se chauffer, se nourrire, envoyer leurs enfants à l'école. Mais tout les jours, on met des pauvres à la rue....

Vider nos prisons: une urgence

Ce n'est un secret pour personne, les prisons belges commencent à avoir sérieusement mauvaise réputation.       " Pas assez pour décourager certains de mériter d'y entrer ! " dirons certains .

Chez démocratie Nouvelle, nous planchons sur une idée qui, avouons le "pue l'extrême droite", mais enfin...qui veut la fin, veut les moyens.

L'état belge ( financé tant bien que mal par ses citoyens: vous et nous )n'en peut plus de se payer de nombreux luxes, notamment celui de dépenser des sommes folles à entretenir 42 % d'étrangers non européens dans ses prisons. Sommes folles auxquelles s'ajoutent, pour chaque détenu les montants dépensés pour le rechercher, l'arrêter, le juger. Ne nous cachons pas les yeux: certains de ces individus sont manifestement venus chez nous dans le but de mettre le pays en coupe réglée, attirés par la faiblesse de nos peines et notre relative prospérité. Nous ne citerons qu'un exemple, les mafias albanaises.

Nous nous gardons de tout racisme dans cette étude: un délinquant est un délinquant, un étranger est un étranger, quelle que soit sa couleur de peau.

La mesure que nous proposons s'applique aux récidivistes et pourrait pourquoi pas s'appliquer aux belges même s'ils s'appellent Delmotte ou Vanpiperzeele.

Notre idée: le deal

Elle s'appliquerait aux délinquants récidivistes non meurtriers.

Certes, nous sommes conscients que cette mesure frustrerait plus d'une victime, mais pour nous l'essentiel est

1) de réduire le nombre d' hôtes de nos prisons, principalement les plus "fidèles".

2) de réduire le nombre de délits commis sur notre territoire, car la majorité sont commis par des récidivistes

3) conséquemment de réduire le budget "justice"

La procédure ne s'appliquerait pas aux primo délinquants, car ils sont généralement condamnés avec sursis.

Donc:

X, récidiviste commet un délit, est identifié, et arrêté, et écroué dans une de nos sympathiques prisons surpeuplée.

Le parquet détermine rapidement s'il peut disposer un "bon dossier".

Officieusement un enquêteur fait savoir à Monsieur X:

" On a un super dossier sur toi, on va s'arranger pour que tu écopes de la peine maximale ( à préciser ) sans possibilité de llibération anticipée "

" Néanmoins, la chambre des mises en accusation va ordonner ta mise en liberté provisoire " "Ton procès n'aura lieu que dans 2 ( 3-4 ) mois"

" A ta place, je me barrerais vite fait hors de l'espace Schengen. Nous ne demanderons pas l'extradition"

Quoi qu'il arrive, quand l'affaire arrive en jugement, Monsieur X, présent ou non est condamné à une peine très sévère. Son arrestation immédiate est ordonnée. Le signalement interpol est limité à l'espace Schengen.

Il s'agit, ni plus ni moins , de rien d'autre que de rétablir la peine de bannissement en vigueur sous l'Ancien Régime, alternative clémente à l'échaffaud. Sans jugement ! La question est: ce genre de deal est-il suffisamment motivant ? Est-il plus intéressant de subir 2, 3 , 5 ans de nos prisons qui puent la merde, où on risque de se faire racketter, sodomiser, que sais-je encore que de retourner dans la mère patrie ( ou dans un pays inconnu, car, répétons le, le deal peut être proposé aux belges) , même s'il y fait froid et humide ?

Nous sommes conscients que nous voulons créer un espace de non droit: mais les récidivistes s'embarassent-ils de scrupules ? En tout état de cause, ils nous coûtent très cher. Le fait de jouir de l'argent public via ses frais d'emprisonnement constitue déjà à lui seul un vol, puisque cet argent nous est retiré contre notre consentement.

Nous sommes conscients aussi que le travail de la police va changer: améliorer son informatique, créer un dossier sur les relations du délinquant, faire des visites fréquentes chez les relations du délinquant banni, exiger des listings des compagnies aériennes. Du boulot, mais tellement moins cher que les 150 euros par jour qu'il coûterait en prison, tellement moins cher que des frais d'enquête, tellement moins cher que les dégâts qu'il commettrait.

D'aucun - victimes, policiers, agistrats - se plaignent du manquent de sévérité de notre justice, qui se réfrène, justement à cause du manque de place dans nos pénitenciers. Il ne sera plus dit que la justice belge est laxiste !

Ne subiraient la surpopulation carcérale que ceux qui le veulent bien !

Ce système constitue une alternative particulièrement bon marché à l'expulsion suivant la peine que ne nombreuses voix réclament à cor et à cris dans les forums.

L'évolution du rôle de la police, glissant partiellement dans un rôle de surveillance des familles de délinquants créerait un "climat d'insécurité" parfaitement bénéfique, délivrant un signal clair de "mauvaise réputation" à notre pays.

Le débat est ouvert.

 

 

20/01/2013

Le travail c'est la liberté.....

je vous renvoie immédiatement à :

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/01/20/le-travail-cest-la-liberte-bilderberg-ce-club-elitiste-digne-du-big-brother-dorwell/#comment-154100

et certains ( les suppots du capitalisme qui composent nos gouvernements, parlements, etc...) voudraient qu'on vote pour eux .......

 

18/01/2013

Aaaah ! nos fameux salaires !

Ca y est, sortis du Minuit Chrétien et du Beau danube bleu de nouvel an, la vieille antienne de l'OCDE et du GOKA, d'Agoria revient:

les salaires minima belges sont trop élevés.

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130117_00256604&saved=1#reageer

ce qui veut dire , que les allocations de chômage le sont aussi: comment convaincre quelqu'un qui survit sans travailler de gagner moins en travaillant ( ceci correspond à une certaine réalité: quand vous faites tous vos comptes ( déplacement, repas, habillement) certains jobs rapportent moins que le chômage. le fils d'un ami a même perdu 60 % de son chômage en acceptant 1 mois d'intérim: motivant, n'est ce pas ? )

Le fond du problème ( combien de fois faudra-t-il le dire ?  ), c'est le brut patronal: pour chaque kopec que nous gagnons, le patron en dépense presque 3 à cause des impôts et des "lois sociales" ( pension, mutuelle, cotisations diverses )

Le salarié mal payé français, tout comme nous a une tranche de revenus imunisée de 6000 euros, et est ensuite taxé à 10 % . Chez nous, c'est tout de suite 25 ! Au Luxembourg, la première tranche immunisée d'impôt est de l'ordre de 10.000 euros ( ce qui fait qu'on y gagne 5000 euros de plus, net  )

Une politique plus drastique de soins médicaux serait à appliquer: sécurité sociales et acteurs médicaux passent leur temps à se faire rouler dans la farine: équipements surfacturés, médicaments trop chers.

Certes, baisser les salaires ferait probablement remonter le taux d'emploi, donc le nombre de cotisants ( entre le coût d'un chômeur et le rapport fiscal/parafiscal d'un travailleur du privé, il y a un solde net pour l'état de 33000 euros/an ) . Nous avons déjà démontré qu'une politique de baisse des prix de l'immobilier, conjuguée à un taux de TVA de 6 % sur l'énergie domestique, l'arrivée de tarifs téléphone/internet/TV "à la française", retour de l'eau à un prix raisonnable pourrait nous permettre de vivre 90 à 100 euros en moins par mois, donc de réclamer 250 à 300 euros/mois en moins à nos patrons.

Certes d'autres politiques doivent être mise en oeuvre en complément

renvoi chez eux des délinquants étrangers

changement de politique en matière d'allocations familiales: encourager les familles de 3 enfants, faciliter l'accès à certaines études supérieures, mais pas subsidier l'augmentation du nombre d'enfants dans les familles pauvres

filtrage préalable en ambassades des soi-disants réfugiés

remplacer la politique d'immigration par une politique d'engagement temporaires de célibataires recrutés largement, par exemple en Asie du sud est.

lissage des courbes barémiques pour favoriser l'embauche de travailleurs âgés

suppression partielle des statuts spéciaux ( Activa, Rosetta, APE, PTP, ETC...) pour favoriser l'emploi des travailleurs âgés.

et bien sûr, distribution de certains mandats publics à des chômeurs qualifiés, en lieu et place du cumul de mandats des élus.

17/01/2013

Une analyse sévère, effrayante, mais tellement lucide

Une analyse extrêmement lucide, à donner froid dans le dos:

http://french.ruvr.ru/2013_01_16/Immigration-en-Belgique-la-misere-politiquement-assistee/

 

trop tard pour commenter aujourd'hui, mais j'y reviendrai.

14/01/2013

Vols de câbles SNCB ! Agir et vite !

Il n'est un secret pour personne que les vol de câbles sur le réseau de la SNCB commencent à devenir un fléau. C'est maintenant chaque nuit que des malfaiteurs viennent dérober des câbles, entraînant des retards dommageables pour toute notre économie.

Les auteurs sont connus, ils deviennent violent, ce sont de véritbles hold-ups:

à témoin, une intervention d'un lecteur sur actu 24:

14 janvier 2013 09h21 | Thibasch .

La semaine passée (mais là ça a été passé sous silence) les ouvriers de la SNCB qui replaçaient des cables entre Tournai et Mouscron ont été attaqués à coups de jets de pierres par des Roms (une septantaine). Ayant appelé la police, les agents leur ont conseillé (vu le nombre d'assaillants) de tout laisser là et de déguerpir. Voila le pays dans lequel l'on vit où des Roms sont finalement plus puissants que la police.

L'article:

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130114_00255153

En résumé, en arrivant sur les lieux où l'on avait signalé des voleurs en action, les policiers ont été accueillis par des coups de feu.

Nous réclamons les mesures suivantes:

1) Mobilisation d'effectifs importants, notamment pour la recherche et la fouille systématique des camionettes immatriculées dans les pays de l'Est

2) patrouilles systématiques plusieurs fois par jour chez les ferrailleurs

3) surveillance de nos frontières " à la sortie ", de jour comme de nuit.

4) mise en détention systématique des suspects pour de longues durées

Bref, création d'un climat d'insécurité pour les belges et non-belges pratiquant ce genre d'activités criminelles !

Addendum 12:15: Volet: liberté de la presse:

Vais je devoir tirer des copies d'écran de tout ce que je lis ? Il est 12:15 et ils ont retiré les réactions à l'article. Probablement pour ne pas "stigmatiser certaines populations" sans doute ? Mais zut à la fin : qui c'est qui pique les câbles ?

10/01/2013

Nous vivons dans une économie factice

A méditer:

nous vivons dans une économie factice:

http://www.express.be/business/fr/economy/10-preuves-que-nous-vivons-dans-des-economies-factices/183912.htm

oui, mais comment en sortir ?

09/01/2013

Fondation de la Reine Fabiola

Beaucoup d'échos dans les journaux ce matin en réaction à l'annonce de la création de la fondation Fons Pereos par S.A.R. la reine Fabiola

( je vous invite à lire les statuts sur http://www.ejustice.just.fgov.be/tsv/tsvf.htm N° d'entreprise 848.855.611 )

Certes, il est assez scandaleux que la "pension" de SM la reine atteigne des montants aussi pharaoniques. Mais beaucoup estiment doit revenir aux belges, puisque c'est "leurs sous".

Nous nous contenterons plus sobrement de nous insurger sur le montant excessif des droits de succession aux héritiers indirects: 60 à 70 %. C'est une véritable confiscation.

Grâce à une fondation, le (futur) défunt garde le contrôle de l'attribution de ses biens, ce qui évite que l'état les gaspille. En effet, ces sommes seraient une fois de plus utilisées pour financer la politique des partis, donc en majorité pour rembourser la dette et pour financer la politique des partis au pouvoir ( c'est à dire arroser les électeurs de ces partis en pratiquant des dépenses inutiles ) .

Quand l'état est trop gourmand, il est légitime qu'on le prive de ses moyens d'action. tant mieux si c'est de manière légale.

08/01/2013

Et en Belgique ?

Jean Marc Ayrault a invité à déjeuner ses " ministres qui ne servent à rien"

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/01/08/le-diner-des-ministres-qui-ne-servent-a-rien/

Et en belgique ? Même pas du vent pour faire tourner les éoliennes Déçu

Vers un état stalinien !

On ne fait pas mieux en Chine et en Corée du Nord !

Voilà t-y pas que l'IBSR, sous couvert d'un sondage foireux faire dire à toute la presse:

" le belge veut plus de contrôles ".

http://www.lesoir.be/149638/article/actualite/belgique/2013-01-06/belges-veulent-plus-contr%C3%B4les-sur-routes

Non mais ! De qui se moque-t-on. Quelle couleuvre veut-on nous faire avaler pour nous faire accepter l'instauration d'un état "big brother" qui supervise tout ?

Depuis la réforme des polices ( époque Dutroux ) ce pays devient invivable. Se déplacer d'une ville à l'autre nécessite des ruses de sioux et on veut augmenter le nombre de contrôle en invoquant la volonté populaire.

Je crois plutôt qu'on veut nous imposer de devenir des moutons qu'on conduit à l'abattoir bureaucratique: un citoyen doit rapporter, il rapporte plus en payant des amendes pour ses petits ( et gros ) oublis !

IL N'Y A AUCUN MERITE A GOUVERNER UN PAYS DE MOUTONS ! JE PENSE MEME QUE C'EST IMMORAL !

07/01/2013

1789.... c'est demain !

Très très belle analyse de economie matin, finalement, la situation actuelle n'est guère lointaine de celle qui a précédé les soulèvement de 1789, à la différence près ( selon nous ) que, maintenant, en plus, certains aristos sont des traîtres issus du peuple qui se servent impunément de l'argent public !

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/2996-crise-france-inegalites-injustice-matraquage-fiscal

Nous y souscrivons pleinement. Nous n'avons qu'Internet en plus !

02/01/2013

Bonne année 2013

Bonne année 2013 à tous nos lecteurs, qu'elle soit moins mauvaise que les indicateurs laisse présager. Que les politiques songent plus à notre bein être et à nos revenus qu'à leur portefeuille ( et à leur prochain portefeuille - ministériel )

Allez, une bien raide pour commencer en beauté:

anglais http://www.infowars.com/brzezinski-populist-resistance-is...

Nos lecteurs qui pratiquent peu la langue de Shakespeare trouveront une version française sur:

http://resistance71.wordpress.com/2012/11/29/un-peu-de-baume-au-coeur-de-la-resistance-mondiale-a-letablissement-du-nouvel-ordre-mondial/

En substance, de quoi s'agit-il. Zbiniew Brzezinki ( ancien conseiller des présidents Carter et Reagan http://fr.wikipedia.org/wiki/Zbigniew_Brzezi%C5%84ski )a déclaré récemment et à plusieurs reprises, au plus haut niveau: " que « le réveil politique mondial », combiné avec les luttes intestines, au sein de l’élite même, menaçaient de faire dérailler la poussée vers le gouvernement mondial." Il a également déclaré que « la résistance populiste persistante et hautement motivée de la part de gens politiquement éveillés et historiquement hostiles à tout contrôle extérieur est de plus en plus difficile à supprimer. »

Moi, j'appelle ça un aveu !

Vous comprenez pourquoi on n'a pas l'intention de la fermer: enfermés dans leur tour d'ivoire, au service des intérêts les plus sordides, les politiques sont certainement les plus mal placés pour servir les populations.