15/10/2013

Bon à savoir:

Piqué dans " la Voix de la Russie". A prendre avec des pincettes mais intéressant tout de même.

Selon la loi, si les enfants sont scolarisés dans le même quartier où pratique le médecin familial, les autorités sont obligées de fournir un logement à la famille dans la même localité. Les autorités n’ont pas trouvé de logement social dans les environs, c’est pourquoi ils étaient obligés de placer la famille dans un hôtel de luxe. »

La législation britannique est construite de manière telle qu’il est mieux travailler que d’être un sans abri vivant en-dessous du seuil de la pauvreté. Des squatters, le nom qu’on donne au Royaume-Uni aux personnes qui occupent illégalement un logement qui ne leur appartient pas, se retrouvent souvent à vivre dans des châteaux ou des hôtels particuliers. Conformément à la loi du Royaume-Uni, si le logement est vacant pendant une longue période, le propriétaire ne l'utilise pas, et des personnes le squattent sans casser les portes et le fenêtres, en y pénétrant par exemple par la cheminée, d’ici un certain temps ces casseurs ont le droit de revendiquer de la propriété de ce logement. Ainsi, il n'y a pas si longtemps, c’est un sans-abri qui est devenu le propriétaire d’un hôtel particulier d’une valeur de trois millions de livres à Brighton.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2013_10_14/L-Europe-tend-la-main-aux-pauvres-3648/

Chic, donc si on entre sans effraction ( difficile, mais on peut toujours investir et réparer ) on pourrait finir par acquérir l'immeuble....

En France, il est aussi question de 30 ans d'occupation paisible...

Et en Belgique ????

Au fond:

- le gros problème pour se domicilier en Belgique, c'est le permis de location. Mais après tout, on peut toujours se déclarer propriétaire d'une maison au fonctionnaire du service population: que je sache on ne demande pas encore de certificat de propriété.

- qu'est ce qu'on risque ? Si on s'abonne à l'eau, au gaz et à l'électricité ( sinon, ce serait du vol, punissable, on est bien d'accord ! ) Sur e-bay, je crois qu'il y a moyen de se meubler pour 1500-2000 euros. Si on te met à la rue, ce qui risque de prendre plusieurs mois, tu loues une camionnette et tu planque tes meubles chez un garde meuble ( 80 euros/mois)

- en attendant, comme tu as un domicile, tu peux aller au CPAS et toucher 800 euros mois. Comme tu ne paies pas le loyer, tu épargnes 400 euros /mois au minimum. Comme t'es pauvre tu as droit à un avocat pro deo pour faire durer la procédure d'expulsion. ( J'ai maintes fois entendu que c'est parfois un calvaire de faire expulser ses locataires " cas sociaux" )

Il faudra bien 6 mois avant que les éventuels héritiers légitimes soient en mesure de t'envoyer un huissier pour vider la baraque, le temps de mettre 2400 euros de côté pour avoir une caution locative.

Donc, se faire copain avec les gestionnaires d'un cimetière et repérer les défunts sans familles.....

Et puis, écrire un livre !

A bon entendeur.....

Petit cours de serrurerie: le barillet de la  plupart des serrures de sécurité bon marché ( cylindre profilé, genre "yale") se fore assez facilement. Préférer les forets au titane. Une fois le barillet détruit, on ouvre la serrure avec ce qu'on appelle une "clé de chantier " ( 5 euros chez les quincailliers spécialisés ) et on peut alors remplacer le barillet. Replacer par un barillet de haute sécurité " à certificat ". Il sera donc impossible au propriétaire légitime de prouver l'effraction.

Avertissement: cette manoeuvre est interdite par la loi sans y avoir été spécialement autorisé par le propriétaire !

Recommandation: squatter ne veut pas dire détruire. Après tout, rien ne vous empêche de mettre les vielleries au grenier et de donner un coup de peinture !

09:35 | Commentaires (0) | Tags : squat, squatter |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.