07/04/2014

Racisme et refus des immigrés: pas forcément la même chose...

A la source de notre réflexion, l'article suivant:

According to a story published in "The Afrikaaner" newspaper in South Africa, the African National Congress (ANC) government in South Africa has received a request from the U.S. to be part of a U.S. disaster management plan where South Africa would be paid $ 10 billion a year (about R100 billion) for ten years. The plan would be for temporary housing for millions of Americans in South Africa, built if the Yellowstone super volcano in the U.S. erupts.  la suite: http://www.turnerradionetwork.com/news/400-pat

en bon français:

Selon un article publié par le journal Sud-Africain "The Afrikaaner", le parlement (ANC) d'Afrique du Sud a reçu une offre des États-Unis keur proposant de faire partie d'un plan de gestion des catastrophes où l'Afrique du Sud serait payé $ 10 milliards de dollars par an pendant dix ans. Le plan prévoirait le logement temporaire de millions d'Américains en Afrique du Sud en cas d'éruption du super-volcan de Yellowstone. 

Les autres pays qui participeront à ce plan sont le Brésil, l'Argentine et l'Australie. Un porte-parole du ministère sud-africain des Affaires étrangères, M. Sipho Matwetwe, a déclaré que l'Afrique du Sud "n'en fera pas partie, car il existe un risque que des millions d'Américains blancs puissent être envoyés dans notre pays dans une situation d'urgence et nous considérons que ce serait une menace à la culture nationale noire et à notre l'identité ".

la suite: http://www.wikistrike.com/article-yellowstone-les-usa-demandent-l-aide-d-autres-pays-pour-reloger-leur-population-en-cas-d-eruption-123242642.html

En bref: l'hypothèse de l'explosion du super volcan du Parc de Yellowstone semble de jour en jours moins hypothétique et divers signes deviennent de plus en plus inquiétants. La mise en éruption pourrait être rien moins qu'apocalyptique et déclencher un exode ( hautement justifié ) de dizaine de millions de citoyens des USA, prioritairement les riches blancs.( Et parmi eux, une proportion non nulle de délinquants...en jeans ou en col blanc ).

Un tel exode devrait immédiatement être endigué, limité et réparti, le danger de prise en main du pouvoir, des leviers économiques et des emplois par ces nouvelles populations étant évident.

Or, vous verrez, pas un seul représentant du Centre d'Egalité des Chances ou du MRAX ne soulèvera un sourcil pour s'opposer à un refus d'entrée de ces réfugiés. Alors que la plupart des arguments avancés pour empêcher cette immigration seront exactement les mêmes que ceux avancés pour refuser l'entrée des populations venues du Maghreb, de Turquie, d'Afrique Noire ou d'Albanie. Bizarre non ?

En conclusion: quand des voix s'élèvent pour réclamer un arrêt de l'immigration, voire un renvoi des immigrés chômeurs de longue durée, cessons de les traiter de racistes et voyons d'abord l'impact positif sur nos finances publiques.

Nous exigeons:

1) qu'on nous explique pourquoi l'immigration est "nécessaire" alors qu'il y a 550.000 chômeurs complets indemnisés ( plus 1,5 millions d'emplois subsidiés d'une manière ou d'une autre ) qui pourraient occuper les emplois vacants après une courte formation et qu'une politique plus cohérente d'allocations familiales et d'accueil de l'enfant nous coûterait moins cher. ( y compris au niveau de l'enseignement )

2) pourquoi nous laissons venir des familles de personnes sans qualifications alors que le recrutement éventuel de célibataires qualifiés de d' origines plus variées serait plus favorable à notre économie ( par exemple: électroniciens coréens, infirmières ukrainiennes, physiciens russes, ingénieurs japonais, médecins canadiens, etc...)

NDLR: au fait, relisez la déclaration de Mr  Sipho Matwetwe,. Si c'est pas du racisme, qu'est ce que c'est, sinon la crainte qu'une autre race vienne prendre le pouvoir ?

 

Les commentaires sont fermés.