08/01/2015

Carte d'identité de Said Kouachi: bourde ou traquenard ?

J'ai vraiment du mal à croire qu'un type entraîné et déterminé à commettre un attentat comme celui de Charlie hebdo puisse commettre une bourde pareille !

1ere question: est-ce qu'on emmène ses vrais papiers dans une opération commando ?

2eme question: comment fait-on pour perdre sa CI si facilement quand on est en uniforme/tenue de combat ? En se changeant ?

Supposition: et si les commanditaires de l'opération leur avaient fourni le véhicule de fuite et volontairement laissé traîner ce précieux document.

- soit pour concentrer les recherches sur des types qui ne sont pas actuellement en France et laisser le temps aux assassins de fuir tranquillement

- soit pour sacrifier ses héros. ( qui, s'ils font usage de leurs armes ont 90 % de chances de se faire liquider par des forces de l'ordre bien armées et qui n'ont pas l'intention de se laisser faire )

Bref, je suis quand même fort étonné que des terroristes fassent preuve d'un tel amateurisme. Faut dire que ça aide: Nemouche qui prend le bus avec son arme ou, il y a très longtemps, Pierre Carrette qui se joint aux badauds lors de l'explosion de la Société Générale à Charleroi ( un photographe amateur s'était rué chez un photographe voisin pour emprunter un appareil photo et avait photographié la foule ) . Ces hommes sont-ils des isolés sans moyens, des inconscients, ou des imbéciles manipulés ? Merci à eux de faciliter le travail de la police.

Ou est-ce l'habitude de sacrifier le lampiste ?

Faut dire aussi: apparemment, on trouve toujours bien un ou des excités pour laisser sa peau ou sa liberté dans ce genre d'attentat: de Jean Châtel à Bastien-Thiry, en passant par Lee Harvey-Oswald. Pour mon goût personnel, je pense que c'est la cible qui doit mourir, pas moi.

Bref, j'imagine la tête incrédule du policier qui a trouvé cette carte !

( A moins bien sûr qu'il ne s'agisse d'une super machination, comme j'en ai émis l'hypothèse dans mon précédent post )

Bizarre, bizarre ! Qui vivra verra.

Les commentaires sont fermés.