10/03/2015

Vous avez dit " démocratie " ?

Un média belge publiait l'article suivant: " les people prêts à faire leurs valises en cas de victoire du FN ": http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150309_00613605 .

Il s'agit bien sûr d'une menace en l'air destinée avant tout à s'attirer la sympathie d'une partie de leur clientèle, " victime" potentielle d'un hypothétique nouveau régime. Vous remarquez qu'on fait dans le simple: " ah, oui, on va fuir ! Ne restons pas pour militer surtout ! " " Mais , nous, gens honnêtes et sympathiques nous aurons fait notre devoir...à peu de frais ! "

Paradoxe...

Ces gens qui se disent partisans de la démocratie oublieraient-ils ...la démocratie ?

Car....qu'est-ce que la démocratie ? Le gouvernement par le peuple, pour faire court. En fait, trop souvent un blanc seing délivré à des représentants, généralement grande gueules, incompétents et se fichant complètement de l'avis de la population: bien à l'abri de l'opinion dans leur tour d'ivoire, payés confortablement, ils sont là pour aider leur parti à se maintenir au pouvoir. Ni plus, ni moins.

Comment sont-ils désignés ? par une élection ou généralement ceux qui ont le plus de capacités ( relationelles et financières) de communication l'emporte...

En bref et en théorie: 50,000001 % des électeurs ( c'est à dire en fait 35 à 80 % de la population ) vont mécontenter les 49,999999 autres pourçents !

Donc, une éventuelle victoire du FN français, selon ces démocrates serait anti-démocratique. Ca coince, non ?

Au fond, si on va plus loin: par un vote démocratique, nous autorisons une caste politique d'instaurer une dictature . Si les choses "ne vont pas dans le bon sens", c'est donc la faute de l'électeur.

La dictature - subie -, ne serait-elle donc pas plus légitime que la démocratie qui est " auto infligée ", donc " de notre faute " ?

Autre réflexion: une frange de la population ( 0,5 - 2 - 10 % ) pourrait subir des inconvénients de la part d'un nouveau régime ? OK ! Mais depuis quand une minorité peut-elle  prétendre faire la loi ? Surtout si une majorité souhaite par son vote la "mettre au pas ".

Ne me faites surtout pas dire ce que je n'ai pas dit ! Le FN est un parti aussi méprisable et néfaste que les partis qui monopolisent actuellement le pouvoir et la communication, même si certaines de ses revendications sont fondées, voire légitimes ( qui n'en a pas ? )

C'est plutôt le principe même du vote qui est en cause, surtout en France avec le système majoritaire.

A notre sens, une majorité n'a le droit de s'exprimer :

1) que si elle est le résultat d'un large consensus: 2/3, par exemple

2) que si elle permet à la démocratie directe de s'impliquer réellement dans l'avenir de pays à l'image de la Suisse, par exemple

3) que si elle met en place des gardes-fous indépendants des partis ( une espèce de sénat, en quelque sorte, mais composé d'experts, de citoyens tirés au sort, de quelques élus directs )

4) que si elle met en place des débats techniques permettant à des avis indépendants d'émerger.

Ceci est une piste de réflexion: n'hésitez pas à communiquer !

Les commentaires sont fermés.