27/03/2015

Pour qu'il y ait racisme, il faut être deux

Propos fort pertinents, relevés dans les interventions du Soir, à propos de l'édito de Véronique Lamkin,

http://www.lesoir.be/834357/article/debats/editos/2015-03-27/une-reponse-ferme-mais-pas-assez-forte

Pour qu'il y ait racisme, il faut être deux: "racial" et raciste. Le racisme est généralement la sanction d'un comportement, le regroupement excessif en étant un.  Aux "raciaux" de tirer eux même les conclusions. Imaginez que vous, lecteur, vouliez émigrer vers un pays à IDH élevé, comme la Suisse ou le Canada ( s'ils vous acceptent, bien sûr ), vous mettriez tout en oeuvre pour vous intégrer: travail, courtoisie,  tenue, participation aux paroisses et associations, études des enfants, actions de solidarité avec les populations autochtones, etc.. ou vous repartiriez aussi sec en cas d'échec ( chômage, persécutions, violences ), non ? Vous ne vous efforceriez pas de manipuler politiques et médias à votre bénéfice ! Oui, je sais, certains ce sont incrustés: on les appelle des colons et voyez ce qui leur est arrivé.

( de Stanislas Bauer )

et je dois dire qu'il a raison: je ferais mes paquets aussi sec. Vouloir gagner sa vie ne justifie pas d'exposer sa famille au mépris, à la persécution. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai refusé plusieurs offres archi bien payées dans les émirats.

Les commentaires sont fermés.