28/06/2015

DSK s'exprime sur la dette grecque !

En voila qui ferait rire plus d'un ! Mais rappelons que Monsieur Dominique Strauss Kahn était quand même directeur du FMI avant qu'une manoeuvre crapuleuse des services secrets américains ** ( pour faire plaisir à son rival aux élections présidentielles, Nicolas Sarkozy, probablement en remerciement de l'intervention en Lybie ) ne l'en évince, professeur d'université ( économie), ancien ministre de l'économie, ancien candidat à la présidence de la république.

On peut donc supposer qu'il est au moins aussi compétent que les autres négociateurs, avec l'avantage qu'il n'est actuellement à la solde d'aucun état engagé dans la négociation.

Voici son opinion sur l'état actuel de la situation: ( Le Soir 28/06/2015 )

L’ancien directeur du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn qui était aux commandes au début de la crise grecque est sorti samedi de son silence pour appeler les Européens à accepter une suspension temporaire des paiements d’Athènes.

 

L’ancien ministre français des Finances fait cette proposition dans une déclaration de trois pages en anglais et en français, intitulée « Apprendre de ses erreurs  » et postée par l’intermédiaire de son compte Twitter, alors que la Grèce n’a jamais été aussi proche du défaut de paiement depuis la rupture des négociations samedi avec ses partenaires de la zone euro.

suggère que «  la Grèce ne reçoive plus aucun financement nouveau de la part de l’Union européenne comme du FMI mais qu’elle bénéficie d’une très large extension de la maturité et même d’une réduction nominale massive de sa dette à l’égard des institutions publiques ».

Les pays européens se sont toujours opposés à un tel allégement de la dette grecque qu’ils détiennent.

 

« Cela libérera la Grèce de toutes ses obligations envers le secteur officiel (institutions officielles) pour les deux prochaines années », poursuit celui qui avait participé aux premières discussions sur les risques liés à la colossale dette grecque (180 % du PIB aujourd’hui) à partir de 2010.

 

«  Cela laissera le pays dans une contrainte budgétaire difficile puisqu’il ne pourra pas emprunter sur les marchés, ne recevra plus de ressources de l’UE ou du FMI et devra donc équilibrer son budget tout seul », argumente encore M. Strauss-Kahn.

 

Évoquant des « choix budgétaires difficiles » pour les Grecs, il cite la réforme fiscale, une bataille « contre l’oligarchie, les intérêts privés et la lourdeur de l’appareil de l’État  ». Ils feront ces choix « eux-mêmes », sans contrainte venue de l’extérieur, insiste-t-il.

 

Si cette idée fonctionne, la Grèce pourrait alors devenir « éligible à des effacements progressifs de sa dette », précise l’ancien directeur du FMI pour qui «  seule la dizaine de milliards prévus pour la recapitalisation du système bancaire devraient être versée pour permettre à la banque centrale européenne » de poursuivre son programme d’aide d’urgence.

 

«  Il n’est pas sûr que cela marche », reconnaît M. Strauss-Kahn, appelant les autorités grecques au courage et à l’indépendance.

 

Dans son texte, il critique à plusieurs reprises le caractère « inepte » ou « désastreux » des « ajustements budgétaires sévères » qui ont été la règle dans la zone euro dans la foulée de la crise.

 

Pour lui, « nous nous complaisons à répéter les mêmes erreurs ». « Forcer le gouvernement grec à céder créerait un précédent tragique pour la démocratie européenne et pourrait mettre en marche une réaction en chaîne incontrôlable », estime-t-il.

Nous rejoignons dans l'ensemble son opinion. Il est un fait que les négociateurs de l'Union Européenne s'acharnent à faire tomber le gouvernement Tsipras en préférant accélérer sa chute en exigeant des sacrifices insensés basés sur les faibles recettes actuelles, plutôt que de laisser ce gouvernement mettre en place de nouvelles recettes équitablement réparties sur les citoyens aisés . Et aussi lutter contre la fraude fiscale, qui fait figure d'art national en Grèce. Et ce dans un seul but: se débarasser d'un gouvernement démocratique, au grand bénéfices des intérêts capitalistes.

** manœuvre d'autant plus crapuleuse qu'elle l'a atteint non seulement dans sa profession et réduit au chômage, mais en plus dans son patrimoine vu les dédommagements et frais d'avocats exorbitants qu'il a dû supporter. Démocratie Nouvelle ne se contentera jamais de la vérité judiciaire d'une telle affaire étant nous même parfaitement au fait des possibilités de manipulation de l'horloge d'un système de vidéo surveillance. Pour madame Diallo, "victime" émigrée de fraîche date, le choix était simple: être mise à la porte et renvoyée dans son pays ou la collaboration assortie d'une confortable indemnité.

Nous n'affirmerons jamais que Monsieur Strauss Kahn soit un enfant de choeur, loin s'en faut. Mais il est flagrant que cette affaire habilement montée était l'occasion rêvée de se débarrasser sans débat, sans révélations compromettante, sans indemnités, d'un directeur du FMI qui devenait gênant, ainsi que d'un candidat extrêmement gênant pour l'élection présidentielle.

 

 

 

 

 

27/06/2015

Encore et toujours les attentats islamistes !

1) un bon point pour Yassin Salhi qui a réussi ( pensé à, plus exactement ) à faire passer un meurtre ordinaire pour un attentat islamiste ! Malheureusement, c'est raté: il est au trou. Par contre, nos libertés de communication vont vraisemblablement encore en prendre un coup. Comme quand Marc Dutroux a initié la réforme des polices: on était si tranquilles avant !

2) Nous sommes solidaires du peuple tunisien ! Combien de temps va-t-il mettre à récupérer un chiffre d'affaire " tourisme " correct ( 1/5e du PIB, tès concentré géographiquement ) après l'attentat du Musée et celui de la plage de Sousse ? Les hôteliers vont devoir nous laisser leur chemise et leur pantalon pour qu'on aille bronzer chez eux ! Et que dire du taux de chômage et de la baisse des salaires de l'Horeca. Et qui va récupérer des voix aux prochaines élections: " ah oui ! Si vous aviez voté " intégrste", cela ne serait pas arrivé" ?  Parce que le chiffre d'affaire du tourisme, c'est n'est pas seulement le CA des hôtels, restaurants et sites touristiques.. . Non, même le maraîcher du coin va morfler .

Que faire ? Ne vous avisez pas d'aller trucider quelques mohammeds ! Non, non, vous allez voir: la police belge va mettre les petits plats dans les grands pour rendre justice aux pauvres petits ! Tout l'arsenal de la police scientifique moderne ( ADN, indics, traçage video, GPS, GSM e-mail, etc ) va y passer pour vous foutre au trou..... et comme nos prisons sont fréquentées par plus de 50 % de musulmans, dont .... % d'intégriste ou membres de leurs familles, je ne donne pas cher de votre peau: simplement à cause du zèle de la police belge, qui, comme d'habitude, se révèle incapable de faire preuve de discernement !

Bizarrement, elle est plus à même de coincer les braves gens que d'empêcher les crapules d'opérer....

On ne nous ôtera pas de l'idée qu'elle se fait manipuler. Au nom de quels intérêts sordides ? Mystère !

 

23/06/2015

Adios libertad !

La cour européenne des droits de l'homme vient de consacrer par un jugement ( quasi illisible ) que le fait de ne pas supprimer les commentaires " délicats "  sur un site d'info constitue un délit !

Sale coup pour la liberté d'expression ! D'autant plus que ce jugement va être utilisé à l'envi par des particuliers et des états de mauvaise volonté pour faire jurisprudence !

Nous estimons, au contraire, que supprimer des commentaires " contraires à la droite ligne du parti (sic) " équivaut à mentir aux lecteurs, en lui cachant qu'il existe des gens opposés à telle ou telle chose et qu'éventuellement sont nombreux:

L'article du Soir:

http://www.lesoir.be/916732/article/debats/cartes-blanches/2015-06-23/un-grand-coup-froid-pour-liberte-d-expression-en-ligne

le communiqué de presse de la Cour:

http://hudoc.echr.coe.int/sites/eng-press/pages/search.aspx?i=003-5110487-6300958

22/06/2015

Remplacement des F-16: le hold up du siècle ?

Avec quoi remplacerions nous nos "vieux" mais efficaces F-16 ?

( dont, soit dit en passant, les USA s'arrangent pour qu'ils s'usent davantage en nous demandant d'intervenir en Afghanistan, en Lybie, en Syrie, etc , histoire qu'on doive absolument les remplacer le plus vite possible )

Le F-35, bi moteur consommant beaucoup, pas au point, hors de prix semble tenir la vedette: 300 millions de dollars la pièce n'est apparemment pas au point !

Le Rafale français, nettement moins cher, mais bi-moteur, donc consommant trop est un peu moins cher: 78 millions de dollars la pièce, risque de nous causer les mêmes déboires que le pas-regretté Mirage V: plus de la moitié des 98 Rafale français sont en panne: http://fr.sputniknews.com/france/20150622/1016649881.html .

Nous ne parlerons pas du Saab, ni de l'Eurofighter, dont nous ne savons rien, mais dont aucune politicien belge n'ose parler positivement: bon marché, européens, ils dérangent, sans doute.

Mais ce qui nous scandalise le plus, c'est que le F-16, monomoteur, fiable, bon marché ( 20 millions dollars )connu de nos mécanos et de nos pilotes, produit en partie en Wallonie, nettement suffisant pour ce que nous en faisons, est encore disponible !

Ce qui nous fait encore plus râler c'est qu'on veuille absolument nous faire acheter de coûteux avions multirôles. Nous avons besoins d'intercepteurs, certes pour protéger notre espace aérien ( notamment pour protéger le Shape, l'Otan, etc ) mais quand "on" nous demande " d'intervenir " ( à nos frais ), c'est pour des missions de bombardement !

Les missions de bombardement peuvent parfaitement être remplies par des drones, nettement moins chers et pour lesquels des développements sont en cours en Europe ou par des avions moins coûteux, pilotables par des pilotes moins "performants" ( comme le Jaguar,par exemple )

Ca ne ressemble pas à du vidage de nos porte feuilles tout ça ? Il n'y aurait pas de nombreux milliards à économiser ?

 

18/06/2015

La dette grecque serait illégitime. Et si on s'inspirait

de ce rapport, dont voici les lignes essentielles:

  • la mauvaise foi des créanciers qui ont poussé la Grèce à violer la loi nationale et les obligations internationales relatives aux droits de l'homme;
  • la prééminence des droits humains sur les accords tels que ceux signés par les gouvernements précédents avec les créanciers ou la troïka;
  • la coercition;
  • les clauses abusives qui violent de manière flagrante la souveraineté grecque et violent la Constitution;
  • et enfin, le droit reconnu en droit international à un Etat de prendre des contre-mesures contre les actes illégaux commis par ses créanciers, qui endommagent délibérément sa souveraineté budgétaire, l'obligent à assumer la dette odieuse, illégale et illégitime, violent l'autodétermination économique et les droits humains fondamentaux.

Tout l'article... à méditer: nous payerions 30 % d'impôts en moins si lors des 50 dernières années, PS, PS complémentaire, PLP-PRL-MR, Ecolos ne nous avaient pas f... dans la merde.

http://www.okeanews.fr/20150617-la-dette-grecque-illegale-illegitime-et-odieuse-selon-le-rapport-preliminaire-du-comite-sur-la-dette

Et le problème, c'est qu'il n'y a pas de remède rapide: 50 ans d'irresponsabilité, de gabegie et d’inconscience, c'est dur à rattraper !

11/06/2015

Premier ministre, c'est bien payé ?

Merci à Monsieur Daniel Marck qui l'a publié ce jour dans les réactions du Soir:

Rémunération de Manuel Valls, premier ministre français.

Avec un traitement mensuel de 9 940,20 € bruts qui comprend une indemnité de base (7 720,55 €), une indemnité de résidence (231,62 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 988,03 €), plus qq avantages (logement de fonction ou prise en charge par l'Etat d'une superficie maximale de 80 m² plus 20 m² par enfant à charge, accès gratuit au réseau SNCF, voiture de fonction et chauffeur, quota de déplacements aériens)

Finalement, face aux responsabilités, comparé aux salaires de certains capitaines d'industrie, c'est pas encore si terrible. Comparé aux 160.000 euros bruts annuels de notre directrice générale des maison de justice, c'est même peu. Et comparé aux salaires des députés, c'est peu aussi.

Le logement de fonction représente bien sûr beaucoup d'argent, quand on sait qu'il y a moyen, à Paris de payer 450 euros pour 15 m². Mais, nous conviendrons qu'il n'a pas le choix - il faut loger à Paris - et qu'il doit conserver un logement ailleurs. Idem pour la voiture de fonction et le chauffeur: ce n'est certainement pas nous qui en contesterions la nécessité à ce niveau de responsabilité.

Par contre, pour le choix du PM et sa politique, nous sommes nettement moins enthousiastes, mais, comme dirait Kipling, cela est une autre histoire.