13/03/2016

Déficit budgétaire ? Quoi d'étonnant ?

Ca y est, le scandale éclate, consacrant définitivement l'incompétence et le manque de volonté politique du gouvernment actuel et de ceux qui l'ont précédé.

Vous vous souvenez probablement de notre article du 2 mars 2015, qui s'appelait Nostra Culpa où nous demandions au lecteur de nous excuser d'avoir sous-estimé l'importance économico-catastrophique des travailleurs détachés en Belgique dans le cadre de la directive Bolkenstein ( 1996 ) ( http://democratie-nouvelle.skynetblogs.be/archive/2015/03/02/nostra-culpa-8394396.html ).

Et bien, nous avons entendu Marianne Thyssen, commissaire européen ce dimanche matin dans le cadre de l'émission " européenne" de la première/RTBF.

Voilà l'ampleur de la catastrophe:

il y aurait, rien qu'en Belgique 160.000 travailleurs détachés à des prix défiant toute concurrence.

Un ferronnier d'art de Florenville expliquait qu'il perdait des marchés car il était 2,5 X trop cher ( son métier implique 85 % de main d'oeuvre ) et qu'il recevait régulièrement des offres de " sous traitance " à 10 euros de l'heure brut + 2 euros de traducteur + 1 euro de logement.

Un peu d'arithmétique:

Déjà nous nous posons la question de savoir dans quelle conditions on est logé pour un budget de 160 euros/mois, à moins de s'entasser à 3 ou 4 dans une chambre d'étudiant !

10 euros brut de l'heure, cela représente 6 euros nets à 160 heures/mois, ce n'est pas suffisant pour vivre décemment et envoyer de l'argent au pays. Il est bien connu que ces courageux garçons travaillent en fait 50 à 60 heures/semaine histoire de rentabiliser leur présence chez nous.

Donc, chaque travailleur " détaché " représente une perte pour l'argent public belge ( nous mettrons les impôts et la sécurité sociale dans le même pot pour faciliter la compréhension du phénomène:

1,25 chômage engendré                                                                              1000 1250
1,25 impôts et lois sociales non percues en Belgique                                  1875 2343,75
1 TVA non perçue pour cause d'envoi d'argent à l'étranger                          100 100

soit au total                                                                                                          3693,75

multiplié par 160.000 = 590 millions d'euros/mois ou 6,5 milliards d'euros / an

soit 2 X le trou budgétaire, environ 4 % du budget de l'état !

Marianne Thyssen, veut appliquer le tarif de lois sociales du pays de prestation pour rendre l'emploi de travailleurs détachés moins tentants.

Mais c'est totalement insuffisant: les salaires nets resteront quand même plus bas et ce sera encore plus de notre argent qui filera dans d'autres pays et cela poussera les employeurs réels à payer les heures supplémentaires en noir !

Et si on ajoute a çà les 700 millions d'euros que l'Europe nous accuse de ne pas avoir prélevé en impôts sur les multinationales....

Les commentaires sont fermés.