28/03/2016

Enfin une vérité !

Bon, peut être que Monsieur Francken est raciste, ça le regarde.

En ce qui nous concerne, cela n'a rien à voir avec le racisme, parlons surtout de bonne gestion de l'argent et de l'espace public. Et c'est vrai, que d'un simple trait de plume, le PS s'est assuré, à nos frais un électorat important !

600.000 " nouveaux belges " en 10 ans , dont la plupart émarge au CPAS. Soyons généreux, accordons 400.000 à " la plupart "

Cela représente donc plus de 5 milliards d'argent public dépensé en trop chaque année ( car il y a aussi les allocations familiales )

Cela représente également de l'ordre de 50 à 100.000 ( voire plus ) logements indisponibles pour les gens ( salariés, etc ) qui voudraient en achete et fait artificiellement grimper les prix.

Bon, s'ils nombre d'entre eux sont au CPAS, c'est aussi parce qu'il n'y a pas d'emploi, notamment dans le bâtiment à cause de cette p... de directive Bolkenstein: ces emplois sont occupés par des travailleurs syldaves ou bordures qui monopolisent ces emplois , donc, en fait créent 1,3 à 1,5 X le chômage dû à leur nombre ( puisqu'ils travaillent 50 à 60 h/semaine ) et ne génèrent pas d'emplois secondaires ( enseignement, services, divers, travaux du bâtiment, faible consommation intérieure ) et ce SANS RAPPORTER UN KOPEK au fisc et à notre sécurité sociale.

la source: http://fr.express.live/2012/12/26/les-socialistes-avec-leur-loi-de-naturalisation-rapide-ont-donne-en-10-ans-la-nationalite-belge-a-600-000-personnes-dont-la-plupart-emargent-a-present-au-cpas-exp-183411/

22/03/2016

Attentats de Bruxelles

Nos pensées vont aux victimes, à leurs parents, leurs amis, leurs collègues de travail ....

Nos pensées vont aussi à la démocratie et aux libertés individuelles qui vont encore en prendre un sale coup, sous couvert de " sécurité ". Car ce sera irréversible ! Nous nous demandons bien comment faisait la police "avant " la technologie actuelle? Aurait-elle tout oublié de son savoir faire? Comment faisait la Gestapo quand elle traquait nos résistants. Et sommes nous assez bêtes pour croire que nos ennemis ne connaissent pas leur métier ? Les plus dangereux étant ceux qui portent des gants, communiquent sans GSM, utilisent le dark web via les wifi publics connectés à TOR via un ou deux serveurs proxy en utilisant des messages cryptés dans des photos jointes.

Ou simplement en full autonomie ?

Devrons nous rappeler notre article du 18 novembre 2014 où nous tirions la sonnette d'alarme ?

http://democratie-nouvelle.skynetblogs.be/archive/2014/11/18/immigration-clandestine-et-si-on-etait-en-train-de-se-faire-8328721.html

Sur protéger les aéroports, les concerts populaires, les gares ne servira pas à grand chose à part attraper un ou deux petits poissons. Le terrorisme, c'est comme les fuites d'eau, tu en bouche une, elle réapparaît ailleurs.

Que la vie reprenne son cours sera notre meilleure réponse. Ras le bol de faire partie de ce peuple de froussards qui tremble dès l'apparition du moindre flocon de neige ! Où sont passés les belges de 52 Avant JC, ceux qui ont résisté au duc d'Albe et à l'inquisition, à la Gestapo, au IIIe Reich ?

Par contre, commençons par cesser de voter pour les bisounours !

 

 

15/03/2016

Et on s'étonne du déficit de la sécuirté sociale...

Il est grand temps qu'on rentre dans le lard du prix des médicaments !

Le même médicament, le Glivec, coûte 200 dollars/ an en Inde contre 7500 chez nous !

il y a urgence car notre système est au point de rupture et l'on risque demain de refuser un médicament à un malade parce qu'il coûte trop cher. Les cancérologues dénoncent des prix fixés en fonction de la capacité d'un pays à payer. Voilà pourquoi le Glivec, un médicament contre une leucémie, coûte 7500 euro par mois aux Etats-Unis, 3000 en France et quelques dizaines d'euros en Inde.  Les marges de l'industrie pharmaceutique sont scandaleuses dénonce le professeur Jean-Paul Vernant, professeur d'hématologie à l’Université Pierre et Marie Curie. à l'origine de cette pétition.

http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/sante/article/cent-dix-cancerologues-denoncent-les-prix-absolument-fous-des-laboratoires-774377

Bien sûr, il n'y a pas que le Glivec. Un seul exemple: l'ultraclassique Urgenin coûte 3 X moins cher en Espagne

13/03/2016

Déficit budgétaire ? Quoi d'étonnant ?

Ca y est, le scandale éclate, consacrant définitivement l'incompétence et le manque de volonté politique du gouvernment actuel et de ceux qui l'ont précédé.

Vous vous souvenez probablement de notre article du 2 mars 2015, qui s'appelait Nostra Culpa où nous demandions au lecteur de nous excuser d'avoir sous-estimé l'importance économico-catastrophique des travailleurs détachés en Belgique dans le cadre de la directive Bolkenstein ( 1996 ) ( http://democratie-nouvelle.skynetblogs.be/archive/2015/03/02/nostra-culpa-8394396.html ).

Et bien, nous avons entendu Marianne Thyssen, commissaire européen ce dimanche matin dans le cadre de l'émission " européenne" de la première/RTBF.

Voilà l'ampleur de la catastrophe:

il y aurait, rien qu'en Belgique 160.000 travailleurs détachés à des prix défiant toute concurrence.

Un ferronnier d'art de Florenville expliquait qu'il perdait des marchés car il était 2,5 X trop cher ( son métier implique 85 % de main d'oeuvre ) et qu'il recevait régulièrement des offres de " sous traitance " à 10 euros de l'heure brut + 2 euros de traducteur + 1 euro de logement.

Un peu d'arithmétique:

Déjà nous nous posons la question de savoir dans quelle conditions on est logé pour un budget de 160 euros/mois, à moins de s'entasser à 3 ou 4 dans une chambre d'étudiant !

10 euros brut de l'heure, cela représente 6 euros nets à 160 heures/mois, ce n'est pas suffisant pour vivre décemment et envoyer de l'argent au pays. Il est bien connu que ces courageux garçons travaillent en fait 50 à 60 heures/semaine histoire de rentabiliser leur présence chez nous.

Donc, chaque travailleur " détaché " représente une perte pour l'argent public belge ( nous mettrons les impôts et la sécurité sociale dans le même pot pour faciliter la compréhension du phénomène:

1,25 chômage engendré                                                                              1000 1250
1,25 impôts et lois sociales non percues en Belgique                                  1875 2343,75
1 TVA non perçue pour cause d'envoi d'argent à l'étranger                          100 100

soit au total                                                                                                          3693,75

multiplié par 160.000 = 590 millions d'euros/mois ou 6,5 milliards d'euros / an

soit 2 X le trou budgétaire, environ 4 % du budget de l'état !

Marianne Thyssen, veut appliquer le tarif de lois sociales du pays de prestation pour rendre l'emploi de travailleurs détachés moins tentants.

Mais c'est totalement insuffisant: les salaires nets resteront quand même plus bas et ce sera encore plus de notre argent qui filera dans d'autres pays et cela poussera les employeurs réels à payer les heures supplémentaires en noir !

Et si on ajoute a çà les 700 millions d'euros que l'Europe nous accuse de ne pas avoir prélevé en impôts sur les multinationales....