05/04/2016

Taxe kilométrique: la solution ?

Il n'y a pas à revenir là dessus: cette taxe est indispensable, parce que elle a l' ENORME AVANTAGE de faire payer une partie de nos impôts par les étrangers. Ou, à défaut, d'écarter de nos routes les camions étrangers, ce qui ne serait pas mal du tout.

Mais , le problème est la formule: peut on en effet taxer de 15 cent, un bénéfice de 20 cent perçu par le transporteur, qui, paraît-il ne peut répercuter la taxe sur son client sous peine de le perdre.

Il est bien évident que le brave petit transporteur belge ne joue pas à égalité devant les grands vilains transporteurs qui emploient des esclaves syldaves ou bordures, assujettis aux impôts et régime de sécurité sociale de son pays d'origine.

Il existe néanmoins une solution: un petit bout de loi qui OBLIGE le transporteur à compter la taxe en sus de sa facture, un peu comme la TVA ou les taxes et " frais de transport" de notre facture d'électricité.

Il faut bien sûr " sécuriser " ce montant en rendant illégal le refus du client de payer ce supplément.

Donc une facture de transport de 100 km serait, par exemple  maintenant libellée comme suit:

100 km à 0,50 €                      =   50,-

tva 21 %                                 =   10,50

100 X taxe kilométrique à 0,15=  15,-

 

Bon, bien sûr, certains transporteurs pourraient " dumper" encore davantage leurs prix, mais cela ne durerait probablement pas longtemps.

Le plus dur étant, comme d'habitude en Belgique de publier d'urgence les arrêtés d'application !

Les commentaires sont fermés.