25/06/2016

Vous avez dit: " démocratie" ?

Ouais, ça y est: 51,9 % des anglais ont voté "oui" au départ du Royaume Uni de l'Union Européenne.

Union Européenne, une construction antidémocratique au service du capitalisme sauvage, composée d'états souvent eux même très peu démocratiques, comme la France, par exemple, dirigée par une élite aveugle qui ne représente que 25 % des voix du corps électoral ! ( J'ai bien dit " corps électoral", pas " suffrages explrimés", car ça fait bien longtemps que les français, découragés par le manque d'intérêt des programmes des partis ne se dérangent plus pour voter: le gouvernement n'en fera de toutes façons qu'à sa tête, quel qu'il soit :(

Nous avons piqué sur facebook les réflexions d'un internaute sur la démocratie et le résultat de ce suffrage du 23 juin:

1) le peuple a donc décidé de mettre en difficulté son pays ( et aussi l'Europe ) alors qu'il aurait peut être suffit d' abroger la directive Bolkenstein et d'aménager la zone Schengen. Le Royaume Uni aurait probablement trouvé du soutien contre la directive Bolkenstein qui, aux dires même de Marianne Thyssen coûte 100.000 emplois rien qu'à la Belgique.
2) je crois qu'il est temps de se poser des questions sur la partie de poker que pose une élection: décider du sort d'un pays avec 37,5 % des voix du corps électoral est de l'inconscience. A la limite, une seule personne qui s'est levée du pied gauche peut faire basculer le résultat d'une élection: c'est très, très, très léger ! C'est de l'inconscience. En Belgique, le gouvernement ne dispose que de 30 % des voix du corps électoral. En France, c'est encore pis: 25 ! C'est vraiment la politique du Vae Victis ! Il est temps, lors de chaque élection, chaque réferendum que l'on prévoie une case: " aucune des solutions ne convient" ou "aucun des partis qui se présente ne mérite ma voix". En Belgique, au dernières élections, 1.152.503 électeurs l'auraient cochée, invitant ainsi ceux qui briguent le droit de décider de nos budgets et de nos libertés à revoir leur copie.

Nous souscrivons pleinement à ces propos:

1) il est temps d'arrêter de croire qu'une majorité de 50,000001 % est significative. Comme dit cet internaute, c'est la politique du Vae Victis: cela veut tout simplement dire que quelque personnes en trop se sont laissé convaincre par une campagne électorale

2) nous croyons également que, comme dans les décisions des assemblées générales, il faut installer des "minorités de blocage"

D'autre part, un sursaut du parlement est encore possible.

Espérons également que du côté de la Commission Européenne, on va " commencer à réfléchir ".

 

Les commentaires sont fermés.