06/02/2013

Petite leçon d'orthographe

Nous prenons bonne note de l'intervention du député fédéral Yvan Mayeur :

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130206_00265337

qui appelle à repartir les demandeurs d'asile. Réaction bien compréhensible de la part du...

président du CPAS de Bruxelles.

Enfin un politique qui prend conscience d'un des problèmes N°1 du pays.

Nous lui rappelons néanmoins que rEpartir ne prend pas d'accent sur le E !

Pour un vrai demandeur d'asile, fuyant les zones de combat ou une quelconque persécution avérée ( journaliste, syndicaliste, opposant politique ), combien de demandeurs d'argent qui savent pertinemment bien qu'en Belgique ils peuvent gagner 8 à 10 X plus à ne rien faire que dans leur pays en travaillant ?

Nous avons déjà proposé: ( chercher dans les post précédents )

- examen préalable du dossier en ambassade ( éventuellement celle située dans le pays d'à côté pour les cas urgents ) .

- accueil temporaire des familles qui fuient les zones de combat, certes, mais séjour limité à quelques semaines pour les hommes de plus de 18 ans afin qu'ils puissent rejoindre l'armée régulière de leur pays ou les mouvements armés de libération, comme l'ont fait les jeunes belges en 1940, pour revenir victorieux en 1944/45 !

Ces 2 mesures sont urgentes pour soulager le budget de notre pays au bord du goufre !

 

 

 

28/11/2011

Pas de censure en Belgique ?

D'aucuns voudraient nous faire croire que la vieille pratique de la censure n'a plus cours en Belgique. Nous nous permettons d'en douter.

En réaction à l'article de Lavenir.net qui annonçait que les négociateurs allaient aborder le sujet du droit d'asile et de l'immigration, sujet délicat, nous en convenons., notre fidèle lectrice Laurie Dubois avait publié à 15h41 (heureusement pour l'objectivité et le suivi notre lectrice prend la précaution de faire des back up de toutes ses interventions )

" Au lieu de prôner l'accélération du traitement des dossiers ( on pourrait certes créer des emplois pour le faire, mais bon...) on devrait plutôt instaurer l'analyse préalable du dossier en ambassade: au moins ces pauvres gens seraient au chaud, chez eux, près de leur famille, sans revendre leur maison au lieu de payer des fortunes à des passeurs inutiles et sans scrupules. L'économie chez nous serait importante et l'éventuelle procédure de retour ultra-rapide: pas de dossier en règle: adieu ( autorisation définitivement retirée avec enregistrement des données biométriques). Quant à l'immigration a quoi servirait-elle: les patrons ne veulent déjà pas donner de travail à nos 500.000 chômeurs, prépensionnés valides, indépendants en difficulté. ( Il n'y en a que pour les jeunes ''subsidiés'' )"

Rien de bien terrible nous en convenons.

Toujours est-il que à 16h30, l'Avenir avait supprimé le forum en entier ( qui, reconnaissons le comportait des réactions franchement radicales, mais notre propos n'est-il pas de relayer les opinions de la population ? )

Lavenir tenterait-il de faire accroire à ses lecteurs que son lectorat est favorable à l'opinion politiquement correcte ?

C'est grave et malhonnête !