18/11/2014

Immigration clandestine: et si on était en train de se faire c...grave ?

- 200 types armés, avec des véhicules tout terrain dans un bateau militaire non allié  arrivant sans préavis diplomatique et militaire: que faites vous ?

- ben.... c'est simple, je leur envoie 1 ou 2 F-16, on tire quelques missiles et on n'en parle plus !

- Bien ! 200 types habillés en civil, dans une barcasse mal fichue, que faites vous ?

- On leur envoie les gardes côtes avec un bateau de secours et on les accueille à Lampeduza, on les réconforte, on les soigne, on les loge.

- C'est très bien. Tu veux envoyer discrètement des caisses d'armes légères destinées à tes services secrets, tu fais comment ?

- Il y a d'abord la valise diplomatique, ou alors les envoyer en pièces détachées mélangées à des pièces détachées de machines.

- Et les véhicules tout-terrain ?

- Ils sont moins chers en Europe et en Amérique qu'ailleurs et on n'a pas le souci des formalités de douanes. Et de toutes façons, une fois qu'on a les armes, qu'est ce qui nous empêche de les " réquisitionner " ? 

- Les uniformes ?

- Par messagerie ordinaire vers un importateur. Il trouvera bien une petite main pour coudre les insignes si nécessaire.

- Les communications ?

- Bof ! Tu sais , un message du genre " Ne ratez pas l'émission Untel le 14 à 16 heures " , ça ne doit pas beaucoup inquiéter la NSA. Ou publier des données codées sur un site non plus.

- Comment ferais-tu pour identifier les sites stratégiques d'un pays ?

- Rien ne vaut des agents sur place depuis quelques mois pour qu'ils puissent réellement recenser le terrain, savoir où sont les casernes, les habitudes des forces de police, etc...

- Comment tu les paies ?

- Pas besoin, ils touchent une allocation versée par l'ennemi !

- Donc, en moins de 24 heures, tes types, qui ont fait plusieurs fois le coup de la barcasse déglinguée peuvent passer prendre leurs armes dans un entrepôt et disposer des véhicules.

- En moins de 24 heures ? Non ? Partis à 8 heures, ils sont tous prêts et en position à Minuit !

- Ben voilà, t'as tout compris: l'ennemi est déjà dans la place. Au lieu d'arriver armé et de se faire descendre , il est arrivé en quelques mois.... en kit ! Et il sait où il doit prendre position, sans rencontrer de résistance. Au lieu de faire avancer les troupes brutalement, on les mets en position en quelques mois....aux frais de l'ennemi.

- Et s'il faut quelques armes plus  lourdes ? Genre Stinger ou mortiers ?

- Tu les mets dans un bateau qui attend sagement le signal hors des eaux territoriales. Au jour J et à l'heure H, il est accueilli par les commandos dans un des ports dont on aura pris le contrôle. Il sera alors facile de les dispatcher dans des camions civils " réquisitionnés ".

- Et tu as déjà une idée pour la date ?

- Bien sûr, par exemple entre le 21 juillet et le 15 aout, un samedi ou un dimanche après midi.

Ce dialogue n'est peut être pas une fiction !  Et si l'envahisseur avait déjà 10 ou 15000 hommes dans la place ?