16/10/2014

Le travailleur imposé à 45, 50 % le vrai scandale !

Rendons grâce au PTB qui dispose d'un bureau d'étude qui révèle quelques chiffres:

( source: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20141016_00544618 )

Les mille société qui déclarent le plus de bénéfices, soit 48 milliards d'euros ne paient que 6,7 % d'impôts alors qu'elles devraient en payer 30 à 33 et rapporter une douzaine de milliards de plus à l'état. !

Et, bien sûr de ces bénéfices record sont déduits les salaires records de leurs dirigeants !

12 milliards d'impôts négligés par l'état alors qu'on annonce une lutte accrue contre la fraude fiscale: ouais, on va faire casquer les artisans du bâtiment, sans doute !

12 milliards alors qu'on demande 8 milliards de sacrifices aux dépenses de l'état

Vous vous rendez compte:

12 G€ à récupérer sur les sociétés

2 G€ à récupérer en demandant aux chômeurs étrangers de longue durée de rentrer chez eux avec leurs familles

2 G€ à récupérer en abrogeant la directive Bolkenstein ( c'est ce qu'elle nous coûte en différence d'impots , sécurité sociale et chômage à payer à NOS travailleurs )

219 M€ à économiser sur les prisons en envoyant les condamnés étrangers purger leur peine " chez eux "

Ouaiiis, me direz vous, mais vous allez faire fuir ces sociétés qui créent de l'emploi.

1) Bof: quand on voit déjà comme elles délocalisent et sous traitent.

2) allez, vous avez raison, mais avec 12 milliards d'euros, nous avons de quoi :

   A) baisser les salaires BRUTS patronaux de  2400 euros/ an , donc d'attirer des entreprises et diminuer le coût des fonctionnaires de plus de 2 milliards d'€

  B) ou payer 800.000 chômeurs.

La vérité ou la solution se trouve entre les 2, bien sûr !

 

06/09/2013

Facile d'être généreux....avec l'argent des autres !

Ca y est, notre "Jowelle" nationale monte au créneau, en bonne chrétienne: "il faut aider les syriens" !

Non, non, pas en leur balançant des bombes sur la tranche mais en les accueillant les réfugiés chez nous !

Tout faux, chère Madame

1) Tout d'abord nous rappellerons à la mauvaise chrétienne qu'elle est ( n'est ce pas elle qui a supprimé les références chrétienne - enfin...catho - du PSC pour renommer ce parti CdH, précipitant une partie de l'électorat dans les griffes du FN à la suite de Charles Pire ? ) que les 10 % de chrétiens de Syrie étaient protégés par le pouvoir de Bachar el Assad ( parti Baas, tout comme en Irak) . Le pays une fois au mains des assassin EXTREMISTES qui tentent de l'envahir, il y a fort à parier que ce sera islam et Charia pour tout le monde.

edit: 6/09/2013 18:42 dernière minute: je ne croyais pas si bien dire: http://www.voltairenet.org/article180128.html . pas de raison de moins croire cette source que le président d'un état voyou !

2) Donc, Bachar parti, plus de chrétiens en Syrie et probablement un petit génocide maison, autre chose que les 100.000 tués actuels. Ne serait-il pas mieux dans l'absolu d'aider Bachar El Assad à se débarrasser des crapules extrémistes qui tentent d'imposer un pouvoir encore plus dictatorial que le sien ?

3) Il est temps dans ce pays de scinder le budget de l'état et les impôts. Ras le bol qu'on dépense nos sous pour des objectifs contraires à ceux pour lesquels nous consentons à payer des impôts.

Nous proposons donc, solennellement de créer 2 impôts:

- une tranche obligatoire qui va servir à financer: la dette dont nous avons hérité de la mauvaise gestion PS, PSComplémentaire, Libéraux depuis 50 ans, l'enseignement, l'administration, l'armée, la sécurité sociale, la santé, la justice, la police, les routes, etc...

- une tranche optionnelle où les nombreux belges qui ont trop de sous et pensent bien pourront financer la charité extérieure, le gouvernement étant invité à faire avec, pas un kopek de plus.

Ce serait logique: accueillir des étrangers supplémentaires ( pas tous cons, donc qui vont voler nos emplois et pas tous honnêtes non plus ) alors qu' IL N'EXISTE DANS CE PAYS AUCUNE VOLONTE POLITIQUE DE REGLER LES PROBLEMES DES SANS ABRIS, des travailleurs pauvres et des pensionnés miséreux de chez nous  qui, avec leurs parents,  ont cotisé toute leur carrière et sont trop souvent victimes des erreurs du régime ? Non, Non, Non !

Cette proposition ne pose qu'un problème: ce serait donner du pouvoir aux citoyens, ce serait de la démocratie directe, ce serait de la vraie démocratie ! Cela nous donnerait un moyen d'action ! Quelle horreur !

18:44 | Commentaires (1) | Tags : syrie, impôts |  Facebook |

20/03/2012

Chiche ???

Rien ne nous est épargné en ce premier jour de Printemps:

Charles Michel qui dit des âneries, comme d'hab: http://www.lesoir.be/actualite/belgique/elections_2010/2012-03-20/charles-michel-plaide-pour-une-baisse-des-impots-de-societes-903786.php

et le FMI qui s'ajoute au concert des gens qui veulent qu'on travaille plus longtemps et qu'on gagne moins, c'est à dire qu'on supprime l'index:

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120320_00134345

L'antienne habituelle quoi.

Combien de fois faudra-t-il que nous disions:

- Les petits salaires sont déjà trop bas, l'index injustement calculé et de toutes façons, les salaires finissent quand même par être ajustés dans les autres pays. A quel prix !. En 20-30 ans , la part de salaire consacrée à l'habitation ( loyer-crédit, eau, énergie, téléphone )d'une famille modeste est passée de 30 à plus de 50 %. Aménageons l'index en plusieurs tranches comme nous l'avons déjà proposé dans ces lignes.

- Travailler plus tard pour augmenter le nombre de cotisants ? Augmenter le nombre de cotisants, c'est à dire:

  - faire participer plus d'entreprise au budget de l'état, car certaines s'en dispensent allégrement.

  - les entreprises veulent de meilleurs taux d'imposition ? Faites votre devoir civique, Mesdames et Messieurs:je vous propose un deal collectif : 0,5 % d'impôts en moins en échange de 10.000 emplois supplémentaires: des vrais, pas des emplois de remplacement, je veux voir les chiffres de l'emploi bouger, avec des CDI full time, 30 % de jeunes, 30 % de 50 +. Ces 0,5 %, on vous les accorde globalement APRES constatations des chiffres, quitte à vous rembourser ! Mais globalement,afin que vous vous exhortiez mutuellement à engager !

  - les intérêts notionnels sont censés vous aider à investir. Oui,gardons les, mais au conditionnel: si vous voulez vos intérêts notionnels, investissez avec de l'emploi à la clé, pas des investissements immmobiliers: des machines, des usines

Voilà, Mesdames et Messieurs les industriels. Nous, pauvres travailleurs nous faisons notre part du boulot: nous payons nos impôts, nous respectons les lois, nous votons pour vos laquais, nous faisons circuler nos idées.  Vous aussi vous profitez de l'état: infrastructures, clients, réservoir de main d'oeuvre, protection de la force publique. A vous maintenant de faire votre devoir civique.

Rendez vous dans 2 ans, Monsieur Charles Michel: 0,5 % d'impôt sur les société en moins par tranche de 10.000 emplois. Chiche ?