08/08/2016

Au fond, on ne demande pas grand chose

simplement un plan d'action pour remettre les points sur les I et faire comprendre à Daesh que ses "efforts" sont inutiles.

- bon, pas question de remettre en cause la politique d'accueil des réfugiés: nous n'allons pas faire payer des femmes et des enfants à cause du 1 % de terroristes infiltrés parmi eux.

mais nous voulons des signaux forts:

- expulsion effective de toutes les personnes masculines de plus de 18 ans ayant reçu un ordre de quitter le territoire selon le processus: une fois le délai expiré, enfermement immédiat sans préavis et remise aux autorités du pays d'origine

- blocage de toutes les naturalisations et suppression du regroupement familial

- convocation de toutes les personnes étrangères touchant des allocations ( familiales, chômage, cpas) et suppression automatique aux personnes ne répondant pas à la convocation dans les 3 semaines ( on veillera quand même à éviter les périodes de vacances, certaines personnes effectuant de longs séjours dans leur famille )

- identification des mosquées clandestines et extrémistes et expulsion effective de leurs imams ( voir 1er paragraphe )

- mobilisation des jeunes hommes réfugiés pour l'envoi de troupes au sol en Syrie, en Irak, en Lybie et en Afghanistan. Dans leur formation seront intégrés des agents secrets pour identifier les " faux réfugiés ", notamment les recruteurs

Ces mesures constituent des mesures d'urgences et pourront être reconsidérées quand la situation se sera améliorée ( p.ex. absence d'attentats sur le territoire européen pendant 5 ans )

27/11/2013

Plaidoyer pour le cannabis

Entendons nous bien: ce plaidoyer ne constitue en aucun cas une invitation à enfreindre la loi.

Par contre, il s'agit d'une injonction vigoureuse à modifier la loi !

De toute évidence, les gouvernements nous mentent quant aux effets délétères du cannabis et de la marijuana. De nombreuses études montrent que la consommation modérée de cannabis est vraisemblablement moins dangereuse que celle d'alcool ou de tabac. En Belgique, en 2013, le cannabis a tué moins de monde ( hors guerre des gangs éventuelle) que la route, l'alcool, le tabac, le chômage, le travail ou l'inaction du gouvernement en matière sociale....

Notamment, comme me l'expliquait l'autre jour un médecin, il s'agit d'un somnifère léger bien moins dangereux que les produits chimiques vendus en pharmacie.

un des derniers communiqués en date: http://actuwiki.fr/2/39363/

Notre analyse va plus loin que les simples considérations de santé publique:

A la lumière de ces analyses, il apparaît que:

- la lutte contre le trafic de cannabis surcharge inutilement le budget du Ministère de la Justice et des prisons, dont les places seraient mieux utilisées à garder en prison d'autres délinquants.

- la lutte contre le trafic de  cannabis entraîne un surcroît de travail pour les policiers dont le temps serait plus utilement utilisé à combattre d'autres délits.

- la mise en détention des dealers entraîne souvent une mise en contacts d'individus simplement intéressés par un travail facile et rémunérateur avec de vrais criminels, avec les conséquences que l'on connaît, entraînant de nouveaux coûts supplémentaires pour l'état.

- la commercialisation libre du cannabis pourrait générer de l'emploi et d'importantes recettes fiscales  ( TVA et accises ), à l'égal de l'alcool et du tabac  et ranger les poursuites à l'encontre des trafiquants résiduels dans le domaine de la fraude fiscale

En outre, nous nous insurgeons contre la destruction des stocks saisis qui pourraient avantageusement être revendus par l'état dans des pays où son usage est légal.

Il va de soi que nous restons partisans d'une lutte contre les trafics des drogues vraiment dangereuses telles que l'héroïne, le LSD, l’ecstasy de même que la lutte contre la conduite sous leur influence ou celle d'une quantité excessive d'alcool.

La délivrance sous contrôle médical fait bien sûr partie des options possibles.

Le non examen de cette problématique constituerait une négligence grave supplémentaire de la part des responsables politiques qui monopolisent actuellement le pouvoir.

Mise à jour 28/01/2014, extrait d'un forum du Soir:

Gael le 22 janvier 2014 à 9 h 05 min

C’est tellement mieux de laisser les mafias s’enrichir au lieu de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat et de créer de l’emploi!

Excellent résumé !

Mise à jour du 12/03/2014:

le débat évolue:

http://www.lesoir.be/491220/article/actualite/belgique/2014-03-12/trop-plantations-cannabis-police-est-submergee#new_reactions

un article intéressant:

http://www.vice.com/fr/read/mec-qui-a-gere-une-usine-de-weed-quartier-general-de-la-police-mark-graham

ou notamment l'auteur explique que l'état lutte contre le trafic du cannabis pcq " on ne peut pas taxer quelque chose qui pousse n'importe où "

 

 

14/10/2012

Non, non, Madame Milquet..vous vous trompez de combat !

On nous annonce un nouveau serrage de vis social :

( http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20121013_00217968 ) contre les petits malins qui essayent d'atténuer les effets néfastes de la législation sociales en disposant d'un domicile séparé de celui de leur cohabitant.

Bien que nous soyons loin d'encourager la fraude quand elle n'est pas vraiment nécessaire, nous disons clair et net à madame Milquet qu'elle se trompe clairement de combat et qu'elle met la charue avant les boeufs !

Avant de" lutter" contre des malheureux qui ont pu s'organiser pour survivre, il faudrait peut être d'abord:

- Lutter contre la fraude organisée par les hommes et femmes politiques eux mêmes dans le but de récolter des prébendes juteuse en allant s'installer dans des appartements minables qu'ils n'habiteront jamais. ( N'est ce pas Mme Onckelinckx ? Beaucoup d'électeurs socialos à Lasnes ? )

- Lutter par l'expulsion pure, simple et définitive contre ceux et celles qui sont venus dans notre pays dans le seul but de gruger la sécurité sociale et qui leur permet de récolter 4 à 10 fois plus d'argent en ne faisant rien chez nous qu'en travaillant dur chez eux !

- Lutter par l'exploitation par des familles prolifiques de notre système d'allocations familiales qui constitue un véritable encouragement à la multiplication de la population pauvre "assistée"

- Lutter contre l'ingénierie sociale qui consiste à employer des sous traitants "européens" au lieu de privilégier la main d'oeuvre résidant en Belgique ( un "associé" de sprl polonaise ou bulgare coûte moins  20 euros/h contre plus de 25 pour un salarié résidant habituellement en Belgique et ne parlons pas de la situation honteuse des transports routiers )

- Lutter contre les capitalistes qui sont là pour récolter les aides de l'état, mais ne sont plus là dès que vent souffle un peu trop fort.

- Trouver une solution pour rendre la main d'oeuvre belge expérimentée plus attractive qui ne cesse de se plaindre d'une soit disant pénurie de main d'oeuvre alors que nous disposons d'un parc de plus de 500.000 chômeurs ( sans compter les chômeurs âgés, ceux qui n'ont pas droit au chômage et les indépendants en difficulté )

Dois-je en ajouter ?