08/08/2016

Au fond, on ne demande pas grand chose

simplement un plan d'action pour remettre les points sur les I et faire comprendre à Daesh que ses "efforts" sont inutiles.

- bon, pas question de remettre en cause la politique d'accueil des réfugiés: nous n'allons pas faire payer des femmes et des enfants à cause du 1 % de terroristes infiltrés parmi eux.

mais nous voulons des signaux forts:

- expulsion effective de toutes les personnes masculines de plus de 18 ans ayant reçu un ordre de quitter le territoire selon le processus: une fois le délai expiré, enfermement immédiat sans préavis et remise aux autorités du pays d'origine

- blocage de toutes les naturalisations et suppression du regroupement familial

- convocation de toutes les personnes étrangères touchant des allocations ( familiales, chômage, cpas) et suppression automatique aux personnes ne répondant pas à la convocation dans les 3 semaines ( on veillera quand même à éviter les périodes de vacances, certaines personnes effectuant de longs séjours dans leur famille )

- identification des mosquées clandestines et extrémistes et expulsion effective de leurs imams ( voir 1er paragraphe )

- mobilisation des jeunes hommes réfugiés pour l'envoi de troupes au sol en Syrie, en Irak, en Lybie et en Afghanistan. Dans leur formation seront intégrés des agents secrets pour identifier les " faux réfugiés ", notamment les recruteurs

Ces mesures constituent des mesures d'urgences et pourront être reconsidérées quand la situation se sera améliorée ( p.ex. absence d'attentats sur le territoire européen pendant 5 ans )