14/11/2016

Vers un nouveau principe de droit

...qui ne plairait certainement pas aux américains ! Objection votre honneur !

C'est une nouvelle récente qui permet d'aller plus loin dans la réflexion:

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-deputes-autorisent-la-remuneration-des-indics-du-fisc_1849485

Il était temps de " légaliser l'espionnage": si on continue, ce seront les multinationales qui feront la loi. Ici, on assiste au retour du principe: " force doit rester à l'état "

Il est temps de pourfendre un vieux principe qui sert un peu trop les criminels: la légalité du moyen d'obtention de la preuve !

Le moraliste qui sommeille en chacun de nous supporterait-il qu'on ne puisse pas employer - par exemple - un carnet noir obtenu lors du cambriolage d'un trafiquant de drogue et qui aurait abouti...par chance dans les mains d'un juge d'instruction ( par un recommandé anonyme, par exemple ? )

Je ne crois pas.

J'édicte donc un nouveau principe de droit:

L'illégalité du moyen d'obtention d'une preuve n'en altère pas la validité !

( hors le meurtre et la torture, quand même )

D'ailleurs: les fonctionnaires sont tenus de dénoncer les crimes et délits dont ils seraient témoins dans l'exercice de leur fonction.

Donc, Arsène Lupin, qui aurait volé le petit carnet noir en même temps que les bijoux de la baronne, l'envoie par recommandé anonyme  au commissaire Guerchard: celui ci est donc obligé de faire remonter l'information et d'enquêter.

Le "volé" osera-t-il prétendre que le carnet lui a été volé ? Difficile si en plus Lupin a pris la précaution d'ajouter le nom du coupable au dos de l'enveloppe !

Pourra-t-il seulement le prouver ?

 

18/04/2012

Epinglé sur un forum ( à propos de B.Westphael)

Nous empruntons à " Satanix" une de ses réflexions sur les réactions du journal "Le Soir" à propos des supposées intentions de Bernard Westphael, démissionaire du parti Ecolo:

Tout à fait d'accord avec vous, orso(4). Mais ce qui manque en Belgique, c'est un parti qui restaure la démocratie, qui écoute les avis des gens, mette en place de vraies solutions aux problèmes dans le respect du portefeuille des plus démunis. Nous en avons marre que l'Europe ait été vendue aux capitalistes qui profitent de nos économies, nous en avons marre de la "bande des 4" qui a confisqué les médias, des partis flamands qui veulent faire main basse sur toutes les richesses du pays, des dictateurs écolos-bobos qui veulent imposer des solutions qui ne conviennent qu'aux ménages " 2 salaires de licenciés", nous en avons marre d'un état et d'une presse bisounours et bien d'autres choses encore et je doute fort que Monsieur Westphael et ses amis soient en mesure de remplir ces missions.

Et nous ajouterons: et en plus marre de ces politiciens qui gagnent des fortunes à monopoliser les mandats publics ( genre adminsitrateur d'intercommunales) alors qu'il y a disponibles sur le marché du travail des tas de gestionnaires ( âgés, unilingues ) qui pourraient faire l'affaire, diminuant d'autant le coût du chômage.

11/04/2012

Que coûte à la communauté un emploi nouveau ?

On a régulièrement l'habitude de dire qu'un travailleur coûte à son employeur minimum 50.000 euros /an " tout compris":

- salaire poche, cotisations sociales, impôts, participation aux frais de déplacement, congés payés

et même un peu plus, car il faut un poste de travail, le chauffer, l'éclairer, l'équiper, éventuellement lui fournir un véhicule de service, etc... . Je dirai donc 52000,-

Mais en fait:

 

salaire brut brut 52000
chômage -12000
cotisation sociales et impôts  
réinjectés vers l'état -34000
TVA sur achats privés supplémentaires -600
Taxes et accises sur carburant -600
Coût réel pour l'état 4800

Ne pas prendre ce calcul au mot, mais faites en une piste de réflexion.

L'état est mal géré.

Autre exemple: verser 50 % du budget des contraventions au budget "police". Vous verriez alors fleurir par exemple les actions efficaces auxquelles on renonce trop vite parce que trop chères, je songe par exemple aux contr^les d'alcolémie le dimanche matin entre 3 et 6 à la sortie des dancings.