14/11/2016

Vers un nouveau principe de droit

...qui ne plairait certainement pas aux américains ! Objection votre honneur !

C'est une nouvelle récente qui permet d'aller plus loin dans la réflexion:

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-deputes-autorisent-la-remuneration-des-indics-du-fisc_1849485

Il était temps de " légaliser l'espionnage": si on continue, ce seront les multinationales qui feront la loi. Ici, on assiste au retour du principe: " force doit rester à l'état "

Il est temps de pourfendre un vieux principe qui sert un peu trop les criminels: la légalité du moyen d'obtention de la preuve !

Le moraliste qui sommeille en chacun de nous supporterait-il qu'on ne puisse pas employer - par exemple - un carnet noir obtenu lors du cambriolage d'un trafiquant de drogue et qui aurait abouti...par chance dans les mains d'un juge d'instruction ( par un recommandé anonyme, par exemple ? )

Je ne crois pas.

J'édicte donc un nouveau principe de droit:

L'illégalité du moyen d'obtention d'une preuve n'en altère pas la validité !

( hors le meurtre et la torture, quand même )

D'ailleurs: les fonctionnaires sont tenus de dénoncer les crimes et délits dont ils seraient témoins dans l'exercice de leur fonction.

Donc, Arsène Lupin, qui aurait volé le petit carnet noir en même temps que les bijoux de la baronne, l'envoie par recommandé anonyme  au commissaire Guerchard: celui ci est donc obligé de faire remonter l'information et d'enquêter.

Le "volé" osera-t-il prétendre que le carnet lui a été volé ? Difficile si en plus Lupin a pris la précaution d'ajouter le nom du coupable au dos de l'enveloppe !

Pourra-t-il seulement le prouver ?

 

11/08/2013

Les USA: état voyou ! Et voici les arguments.

Pauvres USA qui sont furax parce que la Russie refuse de leur livrer un bienfaiteur de l'humanité:

En plus, c’est le roi des hypocrites ! Il se fâche parce que la Russie (qui n’a pas de traité d’extradition avec les USA) a refusé de livrer Snowden. Lui épargnant ainsi la torture et la prison à vie, infligées à cet autre héros Bradley Manning qui révéla des milliers de mensonges des dirigeants US.

  Or, les Etats-Unis ont toujours refusé d’extrader les criminels qui leur avaient été utiles ! Même quand il y avait un traité. En 2003 et en 2007, ils ont refusé d’extrader les agents de la CIA coupables de kidnappings politiques en Italie. En 2010, ils ont refusé d’extrader leur protégé Luis Posada Carriles qui avait placé une bombe dans un avion cubain, tuant 73 personnes. En 2010, ils ont refusé de livrer l’ancien président bolivien Gonzalo Sanchez de Lozada, qui avait massacré les Indiens Aymara, mais était protégé par la CIA et avait engagé des lobbyistes du parti démocrate. Et on peut multiplier les exemples. Jamais, les Etats-Unis ne livrent à la Justice leurs complices, même pour les crimes les plus horribles.

  Joliment hypocrites aussi, tous nos gouvernements européens. Faisant semblant de découvrir un espionnage auquel ils ont collaboré et qu’eux-même pratiquent depuis longtemps. Protestant deux minutes du bout des lèvres pour ne pas offusquer le parrain US dont ils sont le paillasson. Accordant l’asile politique à une Femen anti-Poutine et le refusant aux défenseurs de nos libertés Snowden et Assange. Contradiction passée sous silence par les grands médias.

  Et qui donc a sauvé l’honneur de la démocratie en offrant l’asile définitif à Snowden ? Le Nicaragua, la Bolivie, le Venezuela. Tandis que l’Equateur protège Assange. A méditer.

Petit rappel, pour les légitimistes:

Article 12 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme (ONU, 1948)

  « Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes. »

source: Wikistrike  http://www.wikistrike.com/article-affaire-snowden-obama-roi-des-hypocrites-119493704.html