27/10/2015

L'oeuf ou la poule ?

2 nouvelles importantes ces derniers jours:

1) La FGTB attaque l'état en justice pour anticonstitutionnalité du " saut d'index "

Nous l'avons dit et répété: l'adaptation à l'index des prix de détail est la seule manière de rétribuer équitablement les travailleurs. Qu'auraient fait les patrons sous les pharaons quand les travailleurs étaient payés en nature: ils auraient réduit les mesures de blé, diminué la taille des logements ? Non, n'est ce pas ! Sauter l'index, c'est exactement la même chose: c'est diminuer le pouvoir d'achat puisque les prix augmentent ( p.ex. + 10 % sur l'électricité et ne parlons pas des tarifs de distribution d'eau dont le prix a triplé depuis 1985 )

Par contre, il faudrait mieux calculer l'index en y  incluant de manière proportionnelle ce à quoi nous consacrons 30 à 50 % de nos salaires: prix des habitations, énergies, eau, téléphone. ( nous en avons maintes fois parlé depuis 5 ans )

Néanmoins, soyons justes: dans les 2 sens, il y va de notre compétitivité: en 3 ou 4 ans , le prix du mazout de chauffage a baissé de 30 %, ce qui pour un ménage moyen représente 800 euros de dépense en moins/an, soit 70 euros nets /mois.

2) Réforme du droit de grève

Oui, les gréves, ça embête tout le monde, et les syndicats comptent bien la dessus pour que les électeurs fassent tomber le gouvernement aux prochaines élections. Après tout: qui fut le premier ? l'oeuf ou la poule ? Les grèves ne sont qu'une réaction !

Par contre, nous pensons qu'il est temps de chercher ( non: trouver ! ) d'autres moyens d'action qui pénalisent les décideurs, tant politiques qu'industriels: c'est eux qui doivent avoir intérêt au bon climat social.

" Il y a eu des morts ! " . Ah oui ? C'est pas si sûr: au point où ils en étaient.... ! Et puis, parlons en des morts ! Combien de morts le libéralisme sauvage et l'irresponsabilité des politiques ont-ils causé cette année en Belgique et dans le monde ? Par suicides, accidents de la route, maladies professionnelles, accidents de travail.

Une fois de plus: l'oeuf ou la poule ?

En tous cas, tant qu'on en est aux dictons: ne jetons pas le manche avant la cognée !

 

04/09/2013

Réforme de l'index ? Mille fois oui !

Mille fois oui à une réforme de l'index...mais pas celle du gouvernement.

Où est la logique de l'index ? C'est simple: imaginez que, comme les anciens égyptiens vous deviez payer votre personnel en nature ( l'égypte pharaonique ne connaissait pas la monnaie , mais possédait des usages en matière de troc )

Vous pourriez donc vous assurer les services de Toutenkarton moyennant: un logement, Xlivres de pain par semaine, 2 cruches de bière par jour, 2 pagnes neufs par an, etc... . transposé maintenant, cela sigbnifierait: disposition d'un logement de X chambres, 4000 KWh, 2500 m³ de gaz, 100 m³ d'eau, 150 pains par an, etc...

Le prix pour le payer resterait le même qu'il vienne d'être embauché ou ait 30 ans de maison. Vous devriez respecter votre contrat !

Et c'est justement à cela que sert l'indice des prix de détail: vous permettre à vous, employeur de respecter votre contrat.

Or, nous constatons que en 20-25 ans, les employeurs ne respectent plus leur contrat:

en effet, depuis 20 ans:

- le prix des logement à au minimum triplé

- le prix de l'eau et de l'énéergie à triplé , etc

ce qui signifie, pour les revenus les plus modestes que la part incontournable du revenu consacré au logement est passée de 1/3 du revenu net à la moitié ( confirmé par Mr Di Rupo à Liège lors de sa visite au CPAS de Liège il y a quelque mois ).

En bonne arithmétique, cela signifie que le revenu réellement disponible est passé de 2/3 ( = 4/6 du net ) à 1/2 ( = 3/6  ). Donc le revenu disponible est passé de 4/6 à 3/6: il a donc été amputé d'un quart !

Si l'on ajoute à cela le renchérissement des carburants automobiles, le renforcement du prix des voitures à causes des "normes", l'augmentation du prix de certaines marchandises, on s'aperçoit que l'avenir n'est pas rose pour les moins nantis !

Alors....

Oui à une modification de l'index: une modification qui prend de plus près la vraie structure des dépenses des ménages. Pourquoi pas un index à tranches ?

Oui à un index en trois tranches, qui prend vraimen,t en compte les dépenses des ménages dans les quantités annuelles consommées, qui prend en compte les hausses de minerval, du loyer des kots.

Dans la première tranche, les 2000 litres de mazout annuelles prendraient toute leur importance, mais nettement moins dans la troisième tranche ou l'on pourrait faire rentrer le caviar en ligne de compte si nécessaire !

Nous sommes bien sûr à la disposition du gouvernement pour expliquer les détails: contacts :

http://democratie-nouvelle.skynetblogs.be/apps/contact/index.php

 

14:33 | Commentaires (0) | Tags : réforme, index |  Facebook |