21/09/2015

Mais on se fiche de qui, là ?

C'est l'Arabie Saoudite qui préside la conseil des droits de l'homme de l' ONU, ce merveilleux pays où:

on condamne les blogueurs à 1000 coups de fouet

les femmes n'ont pas le droit de conduire

on risque sa tête pour avoir enc... un musulman

on bombarde, seul Allah sait pourquoi, le pays voisin, le Yemen

bref, la palme du plus gros foutage de gueule politique de l'année !

Une illustration de la mentalité de ce charmant pays:

http://www.slate.fr/story/107079/al-nimr-arabie-saoudite-crucifier

Libérez Ali Mohammed al-Nimr et son oncle le Cheik al-Nimr !

 

04/11/2013

L'Arabie Saoudite va expulser plus d'un million d'illégaux !

Plus d’un million de travailleurs étrangers vont être expulsés d’Arabie saoudite, le lundi 4 novembre. C'est à cette date qu'expire une amnistie royale (décrétée initialement en avril pour trois mois puis différée à quatre, pour permettre à quelque quatre millions d'immigrés illégaux de régulariser leur situation). Malgré des rumeurs persistantes dans la presse locale, les autorités saoudiennes ont décidé de ne pas la proroger malgré des requêtes émanant de pays asiatiques comme les Philippines ou le Pakistan.

Sur huit millions de travailleurs immigrés dans le royaume, seuls quatre millions d’entre eux ont pu régulariser leur situation durant les six derniers mois. Il reste encore un million dans l’attente d’obtenir un titre de séjour à défaut, un billet d’avion pour quitter définitivement le pays. Seulement les ambassades de ces travailleurs immigrés sont submergées. Elles n’ont pas pu traiter toutes les situations dans les délais impartis.

En clair, c’est une véritable « chasse à l’homme » qui va être lancée ce lundi en Arabie saoudite. Les ministères du Travail et de l’Intérieur ont diligenté sur le terrain des équipes d’inspecteurs et des patrouilles de police pour perquisitionner dans les entreprises. Appréhendés, ces immigrés en situation irrégulière risquent une peine de deux ans de prison et une amende de 20 000 euros.

Le véritable problème est ce système de parrainage auquel les immigrés sont inféodés. Un système qui s’apparente souvent à de l’esclavage. Des Saoudiens peu scrupuleux ont fait rêver des millions d’immigrés, en leur attribuant des permis de travail ou visa en toute illégalité. Ces étrangers abusés ont parfois payé des fortunes jusqu’à 5 000 euros pour avoir le droit de travailler en Arabie saoudite.

Aujourd’hui, ils sont répertoriés sur une liste noire, pieds et mains liés. Non seulement le roi Abdallah considère qu’il est temps de faire le ménage dans ce système de corruption, mais il espère avec optimisme favoriser l’emploi des locaux.

La réalité est que le taux de chômage atteint actuellement 30% et que les Saoudiens refusent d’effectuer des tâches subalternes. Comme chauffeur par exemple ou travailleur dans les chantiers de construction ou de voirie. Sans cette main d’œuvre étrangère, l’Arabie saoudite s’apprête à vivre des jours incertains.

Source: http://www.rfi.fr/moyen-orient/20131103-arabie-saoudite-va-expulser-plus-million-immigres-illegaux

Du boulot en perspective pour les européens ?

30/05/2013

Exemplaire Norvège

Il ne m'a pas été possible de déterminer l'auteur de ce texte, je vous invite néanmoins à le diffuser:

Est-ce le prélude à une prise de conscience réaliste de l’Europe ?

La France suivra-t-elle cet exemple ?

Pour le moment, c’est passé sous silence.

Pas de mosquée saoudienne en Norvège, tant qu’il n’y a pas de liberté religieuse en Arabie Saoudite ! Le gouvernement saoudien et de riches donateurs privés d’Arabie Saoudite, voulaient financer des mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions d’euros.   Légalement, ils en ont le droit; conformément à la loi norvégienne il est  permis aux pays étrangers de soutenir financièrement les communautés  religieuses, mais vu l’importance de ces sommes, le gouvernement doit approuver le financement. Or, le ministère des Affaires étrangères vient non seulement de refuser d’approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq, qu’il serait ” paradoxal et contre nature d’accepter le financement venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse . Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG: ” Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime “.

Encore une nouvelle qui nous parvient par le net. Elle est pourtant transmise par toutes les agences de presse, mais probablement sur une   fréquence que le service audiovisuel national français ne reçoit pas….. Alors diffusons ! soyez acteurs concrètement ! avec seulement 1 envoi à 5 contacts ce mail (soit 30 sec. de votre temps précieux pour peut être “aider” votre pays ), vous serez chacun à l’origine dans 3 mois d’ 1 million de mails ou personnes averties !! et 48 millions en 6 mois!!

Il me semble en effet, que selon le bon vieux principe " ta liberté s'arrête où commence celle des autre..", il s'agisse de tolérance religieuse bien comprise: " donnant-donnant". Je pense même qu'il faille aller plus loin et subordonner l'autorisation d'ouverture de la moindre petite salle de prière à des concessions officielles dans le pays d'origine des demandeurs ! Qui veut peut !

En Egypte, les coptes n'ont même pas le droit de réparer leurs lieux de culte !